18 December 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 14 January 2013 12:05

Une ado de 13 ans échappe à un viol – La maison de l’agresseur incendiée Featured

Rate this item
(5 votes)
Voilà ce qu’il reste de la maison de l’agresseur. Voilà ce qu’il reste de la maison de l’agresseur.
Plusieurs hématomes à la nuque, des égratignures sur le corps et un traumatisme à vie. C’est ainsi que Pamela (prénom fictif), 13 ans, en ressort de son agression. L’adolescente, qui habite un village du Nord, a échappé de peu à un viol, jeudi soir. Son agresseur l'aurait traînée dans un terrain broussailleux et aurait commis des attouchements sur elle.
Elle a eu la peur de sa vie. Elle est, toutefois, parvenue à se défaire de son agresseur et a couru demander de l'aide. Le suspect a, pendant ce temps, pris la fuite. C'est au poste de police de Baie-du-Tombeau que ce cas d'attentat à la pudeur a été enregistré.

Les parents de Pamela sont séparés. Depuis un certain temps, l'adolescente fréquente un centre de sa région, qui aide les jeunes qui ont des difficultés au niveau scolaire. Jeudi soir, il y avait une réunion avec la directrice de ce centre. La jeune fille est arrivée sur place aux alentours de 20 h 30. La responsable du centre n'était pas encore arrivée.

Pamela a alors attendu cette dernière en dehors du centre. Tout d’un coup, un inconnu est arrivé derrière elle et, mettant une main sur la bouche de l’ado, il l'a traînée de force dans un terrain en friche, en face du centre. L'adolescente n'a pu appeler à l'aide.

C'est ainsi que son calvaire a débuté. L’agresseur, pour éviter que Pamela hurle à l’aide, l’aurait étranglée. Dans le noir, elle parvient tout de même à le reconnaître. Ne se laissant pas faire, elle se serait livrée à une lutte acharnée avec le présumé pervers. Ce dernier tente de déchirer ses vêtements. Dans le feu de l’action, il serait parvenu à commettre des attouchements sexuels sur la jeune fille.

Ne voyant pas Pamela, ses amies, qui se trouvaient dans le centre, sont sorties pour la chercher. Ces dernières auraient entendu du bruit provenant du terrain abandonné, mais pas moyen de distinguer quoi que ce soit dans cette obscurité. Elles sont alors retournées à l’intérieur.

Pamela, quant à elle, continuait de subir les assauts de son agresseur. Après plusieurs secondes interminables de lutte acharnée, le téléphone portable de l'adolescente s'est mis à sonner. Ce qui aurait eu pour effet de détourner quelques instants l'attention de son agresseur. Profitant de l'aubaine, Pamela a pris la fuite.

C'est les vêtements plein de terres et le corps couvert d’égratignures que l’ado pénètre à l’intérieur du centre pour demander de l'aide. Le suspect avait déjà pris la poudre d’escampette.

Cette agression était loin d'en rester là. Les proches, ayant eu vent de l'identité du présumé agresseur de Pamela, se sont rendus à son domicile. Ils auraient mis le feu à la bicoque de ce dernier, habitant Baie-du-Tombeau, qui avait déjà déserté l'endroit par peur de représailles. Sa maison faite de tôle et de poutre de bois a été complètement ravagée par les flammes. La police de la localité a été mandée sur place.

Pamela a été examinée par un médecin de la police vendredi. L'enquête policière se poursuit en vue de mettre la main sur le suspect.

Last modified on Monday, 14 January 2013 12:09
Kendy Antoine

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus