22 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 22 January 2013 11:22

Saisie de Rs 8M d’héroïne – Le bouncer Jean-Luc Philippe arrêté Featured

Rate this item
(4 votes)
La passeuse Teresa Louis Delores Niemand, Kalam Azad Joomun, et Jean-Luc Philippe. La passeuse Teresa Louis Delores Niemand, Kalam Azad Joomun, et Jean-Luc Philippe.
Les démêlés du videur Jean-Luc Philippe, 40 ans, domicilié à Grand-Baie, avec la justice mauricienne n’en finissent pas.
En 2012, le videur a été condamné à cinq ans de prison et a écopé d’une amende de Rs 200 000 pour trafic de drogue. Ayant fait appel, il était en liberté provisoire. Depuis lundi, le bouncer a été appréhendé par la brigade antidrogue de Grand-Baie, suite à l’arrestation de la passeuse sud-africaine Teresa Louis Delores Niemand, à l’aéreport SSR. Cette coiffeuse de 26 ans avait dissimulé 450 grammes d’héroïne dans ses sous-vêtements. La valeur marchande de la drogue est estimée à Rs 8 millions.

Lors d’un exercice de ‘Controlled Delivery’ à Grand-Baie, Kalam Azad Joomun, 46 ans, un habitant de la localité – connu des services de police pour une affaire d’attentat à la pudeur – a été coffré par les enquêteurs. Il avait véhiculé Teresa Louis Delores Niemand. Son taxi a été mis sous scellés pour les besoins de l’enquête.

Lors de son interrogatoire, le taximan a incriminé Jean-Luc Philippe. Ce dernier a retenu les services de Mes Germain Wong et Amrish Oozageer. Lors d’une parade d’identification, Kalam Azad Joomun, qui est assisté de Mes Sanjeev Teeluckdharry et Ericsonn Monneapillay, avocats, a identifié Jean-Luc Philippe.
Les trois suspects seront inculpés provisoirement de trafic de drogue. Les investigations sont menées par l’inspecteur Bhojraj Seebaluck et son équipe de l’Adsu de Grand-Baie, dirigée par le DCP Ravin Sooroojebally.

Le Defi Plus

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles