31 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 02 February 2013 12:00

À Bel-Air Rivière-Sèche – Il terrorise et menace une femme et une collégienne

Rate this item
(1 Vote)
Deux cas d'attentat à la pudeur ont été enregistrés, en deux jours, au poste de police de Bel-Air Rivière-Sèche. Une mère de famille et une collégienne en sortent traumatisées après qu’un homme aux mains baladeuses les a menacées de viol. La police tente de mettre la main au collet du présumé pervers qui terrorise la région.
Qui est donc cet homme qui terrifie la gent féminine de la région de Bel-Air ? Les enquêteurs mettent les bouchées doubles en vue de mettre hors d'état de nuire, ce présumé pervers. Cela, après que deux cas d'attentat à la pudeur aient été signalés au poste de police de cette localité.
Le premier cas a été signalé par une mère de famille, âgée d'une trentaine d'années. Les faits remonteraient à jeudi après-midi.

Cette habitante de la région se trouvait auprès d'un snack, en compagnie de sa fille, lorsqu’à un moment donné, elle aurait senti une main baladeuse. En se retournant, elle constate avec effroi qu’un inconnu se tenait derrière elle. Avant de prendre la fuite, le présumé pervers lui aurait chuchoté « mo pou viol twa ! ». C’est en toute panique qu’elle s'est précipitée au poste de police pour y consigner une déposition.

« C'est un acte répréhensible. J'ai même peur de marcher dans la rue maintenant. Nous, les femmes, ne sommes pas à l'abri », lâche cette mère de famille, qui dit être secouée psychologiquement par cette mauvaise expérience. « Mo ine gagne tracas, mo tifi ki ti avec mwa sa l'heure la », fulmine notre interlocutrice.

Le lendemain, c'est au tour d'une collégienne de 13 ans de connaître le même sort, en revenant de l'école. Elle se dirigeait vers l’arrêt d’autobus lorsque les faits se seraient produits. Alors qu'elle traversait devant le même snack, devant lequel la première victime se trouvait, la veille, le présumé pervers l'aurait approchée. Selon l’adolescente, il aurait attenté à sa pudeur. Son forfait commis, l’homme a pris la poudre d'escampette. « Il m'a dit qu'il m'enlèvera dans un van un jour », a déclaré la jeune fille aux policiers.




Preity Ramessur

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+