25 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Tuesday, 05 February 2013 13:35

Dans l'ouest – Une mineure accuse son voisin d'agression sexuelle Featured

Rate this item
(1 Vote)
Une adolescente de 17 ans allègue avoir été violée par son voisin qui est âgé également de 17 ans. Une déposition a été consignée, mercredi, au poste de police de Rivière-Noire. Quant au voisin, il a été arrêté par la police.
Les faits remontent au 23 janvier. Elle aurait invité son voisin à son domicile vers 9 h 30 pour lui faire voir un tatouage sur Internet. Elle voulait se le faire tatouer sur le dos et voulait l’avis du voisin. Après avoir vu l'image, le voisin lui a demandé la permission d'utiliser son ordinateur. Elle serait alors allée faire des tâches ménagères.

En revenant, elle a constaté que son voisin visionnait des clips pornographiques. En la voyant, il a éteint l'ordinateur et il lui aurait proposé d’avoir des relations sexuelles. Elle aurait refusé et se serait enfuie. Mais ce dernier serait parvenu à la rattraper et l’aurait traînée dans la chambre de sa mère où il aurait abusé d’elle sexuellement.

Elle a confié aux enquêteurs que personne n'est venu à son secours malgré ses cris. Elle aurait tardé à porter plainte, car elle était effrayée et ne savait comment le dire à ses proches. Elle a été examinée par un médecin de la police jeudi.
Sollicitée pour une réaction, sa sœur âgée de 28 ans a confié qu’elle a été très affectée par cet incident. Les jeunes gens ont grandi ensemble. « Ma sœur estimait ce jeune homme comme son frère, mais il a trahi sa confiance. Ma sœur ne mange plus, car elle est traumatisée. Je souhaite que justice soit faite », raconte-t-elle.

Selon elle, les voisins ont entendu des cris, mais ils les auraient ignorés. Le présumé agresseur a été coffré par la police vendredi et a été placé en détention. Il a comparu devant la Bail and Remand Court samedi et a été reconduit en cellule policière. Dans sa déposition, il relate qu'il n'a jamais violé sa voisine et qu'au moment des faits, elle était consentante.
Selon lui, c'est une histoire montée de toutes pièces, car les parents de Christelle (prénom fictif) ne voient pas d'un bon œil leur relation. Il a comparu de nouveau devant le tribunal de Bambous lundi et répond d’une accusation provisoire de viol. Il a pu retrouver la liberté conditionnelle, après avoir casqué une caution de Rs 10 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 50 000.



Ellvina Nallan

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Faits Divers

Faits Divers Popular Articles

Google+