26 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Wednesday, 06 February 2013 12:00

En l’espace de 72 heures – Le lagon de Tamarin engloutit une seconde vie Featured

Rate this item
(0 votes)
Un aspirant ingénieur de 20 ans, issu de Bell-Village, s'était rendu à Tamarin, en compagnie de deux amis, mardi matin. Les trois compères se sont retrouvé en difficulté dans les flots. Ashfaq Muhammad Sheik-Madar n'a pas survécu, emporté au large.
Deux victimes en trois jours. Les vagues de Tamarin auront été impitoyables. Et les jeunes toujours inconscients.  En effet après l'annonce de la noyade de Steeven Lascar, 21 ans, dimanche après-midi, voilà qu'un autre jeune meurt, emporté par les vagues, mardi.

Ashfaq Muhammad Sheik-Madar, 20 ans, aspirant ingénieur, originaire de Bell-Village, s'était rendu à Tamarin, en compagnie de deux de ses amis. Les trois compères nageaient dans le lagon quand ils se sont retrouvé en difficulté.

« Nous étions dans près d'un mètre d'eau, quand soudain une grosse vague nous a heurtés. Les flots nous ont emportés », relatera par la suite l'un des compagnons de la victime aux gardes-côtes de Rivière-Noire.

Les deux amis d'Ashfaq Muhammad Sheik-Madar réussiront à se battre contre le fort courant d'eau, ils parviendront à gagner la rive. Le jeune Portlouisien, lui, n'aura pas eu la même chance, et sera emporté au large.

Alertés, les gardes-côtes et la police de la région se sont précipités sur les lieux. Des éléments de l'Helicopter Squadron ont participé aux recherches. Après une dizaine de minutes, le corps Ashfaq Muhammad Sheik-Madar sera retrouvé, flottant à plus de 50 mètres de la plage de Tamarin. Les gardes-côtes tenteront vainement de ranimer la victime. Trop tard, le jeune Ashfaaq Muhammad Sheik-Madar a péri noyé. Sa dépouille sera par la suite transportée à la morgue de l'hôpital Victoria, à Candos, aux fins d'autopsie.

L'examen postmortem pratiqué par le Dr Shaila Jankee Parsad, médecin légiste, a attribué le décès d'Ashfaq Muhammad Sheik-Madar à une asphyxie due à la noyade. Le poste de police de Flic-en-Flac poursuit ses investigations.

« Consternation et incompréhension »
Chez les Sheik-Madar, l'émotion est à son comble. Cette fin tragique d'Ashfaq a plongé ses parents dans la consternation. Ses proches ne comprennent pas.

« Pourquoi a-t-il changé de route ? Ashfaq nous a dit qu'il se rendrait à Mon Choisy ou Flic-en-Flac. Nous ne savions pas qu'il avait changé d'avis et qu'il partait avec deux amis à la plage », confie au Défi Quotidien Haydar, le frère d'Ashfaq, 22 ans.
« Il avait plein de projets d'avenir, hélas, le destin en a voulu autrement. » Les funérailles d'Ashfaq Muhammad Sheik-Madar ont eu lieu, mardi, vers 21 heures.



Preity Ramessur

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Faits Divers

Faits Divers Popular Articles

Google+