01 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Thursday, 07 February 2013 12:00

Harcèlement allégué – Il propose à une femme de sortir avec lui contre Rs 2 000 Featured

Rate this item
(1 Vote)
Son but: passer du bon temps avec une femme. Rishi, (nom fictif), un maçon de 34 ans, a été arrêté par la police de Rose-Belle après qu’une mère de famille, Seema, (prénom fictif), l’a dénoncé à la police. Cette habitante de Mare-Tabac, âgée de 26 ans, l’accuse de lui avoir proposé de sortir avec lui contre Rs 2 000.
Dans une déposition consignée au poste de police, mercredi le 30 janvier dernier, Seema a expliqué aux enquêteurs qu’elle a reçu un « missed call » sur son télé­phone portable vers 10 heures. Elle décide alors de rappeler et c’est une voix masculine qui répond. L’homme se présente alors comme Rishi, habitant de New Grove.

« Mo byen intereser ek twa. Mo fine gaté are twa. Sorti are mwa. Mo pou done twa Rs 2 000 ! » C’est ce qu’aurait lancé  Rishi à Seema. Avant de raccrocher, cette mère de famille aurait prévenu  son présumé harceleur de ne plus l’appeler. Au cas contraire, elle le dénoncerait à la police. Mais le maçon n’a pas cédé.

Après deux à trois minutes, Rishi aurait récidivé. Cette fois-ci, ce père de famille aurait donné rendez-vous à Seema. Il aurait proposé à la femme de venir le rejoindre, samedi, dans un restaurant qui se trouve à Rose-Belle. « Si to pa vini, to pou sagrin. To pou regreter », aurait lâché le maçon avant de raccrocher.

Seema, affectée moralement, s’est résolue à dénoncer toute l’affaire à la police. Pour pouvoir mettre la main au collet du présumé harceleur, les enquêteurs ont planifié leur coup. Samedi, Rishi attendait Seema à l’adresse précitée. À son grand étonnement, ce sont les limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de la région qui sont venus le rencontrer. Rishi a, ensuite, été conduit au poste de police pour les besoins de l’enquête.

Soumis à un interrogatoire, Rishi a avoué avoir eu le numéro de Seema à travers un de ses amis. Car, il cherchait une personne pour se divertir. Ainsi, il a fait un « missed call » sur le téléphone portable de Seema. Selon lui, les deux interlocuteurs auraient échangé des conversations. Mais Rishi  nie l’avoir harcelée.

Après avoir été entendu par les enquêteurs, Rishi a été autorisé à rentrer chez lui. Le téléphone portable de Rishi a été envoyé à l’IT Unit. Si jamais il y a une évidence contre le maçon, il risque d’être inculpé provisoirement  de « Breach of ICTA ». L’enquête policière se poursuit. Sollicité pour une réaction, Seema n’a pas voulu faire de commentaires.



Preity Ramessur

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Faits Divers

Faits Divers Popular Articles

Google+