17 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 20 February 2013 10:00

Il achète un produit laitier périmé – L’ado se retrouve à l'hôpital pour intoxication Featured

Rate this item
(1 Vote)
Après les cas récents d'intoxication alimentaire à l'école de Bambous A, voilà la mésaventure d'un élève d'un collège d'État des Plaines Wilhems.
Après avoir consommé un produit laitier, acheté à la cantine de l'établissement, le collégien se retrouve à l'hôpital. Le produit laitier était périmé.

Arrivé tôt au collège, lundi, Kevin (prénom fictif), étudiant en Form I, se dirige vers la cantine de son établissement. Il achète un produit laitier au parfum amande. Il était loin de se douter des désagréments qu'il vivrait quelques heures plus tard.

Alors qu'il sirote sa boisson, Kevin constate tout de suite que celle-ci a un goût bizarre. Il vérifie la date d'expiration figurant sur l'emballage, stupeur : le collégien se rend compte que le produit laitier est périmé depuis le mois de janvier. Il se rue aussitôt chez la gérante de la cantine pour l'informer de la situation. Cette dernière se saisit aussitôt de la boisson et rend au collégien son argent. Kevin s'en retourne satisfait à la maison, mais le mal était fait.

«Dès que mon fils est rentré, il m'a confié qu'il souffrait de maux de tête, confie sa mère. Son père lui a donné deux calmants pour le soulager. Le lendemain, l'état de l'ado est loin de s'être amélioré. Alors qu'il est à l'école, il souffre de douleurs atroces au ventre. Ne pouvant tenir, Kevin s'est résolu à tout raconter à l'huissier du collège qui alerte aussitôt le père du gamin.

Sans perdre un instant, il le conduit de toute urgence à l'hôpital Victoria, Candos, où le collégien subira un lavage d'estomac. Rassuré que son fils a reçu les soins nécessaires, le père de Kevin consignera une déposition au poste de police de Phoenix.

«Kevin est très secoué psychologiquement. Mon fils l'a échappé belle», confie la mère du collégien. «Des contrôles sévères et réguliers devraient être menés au sein des cantines des collèges. Le ou la gérant(e) de ces cantines devrait veiller au strict respect des règles d'hygiène et veiller les dates de péremption des produits offerts à la vente.» La police de Phœnix enquête.



Last modified on Wednesday, 20 February 2013 09:28
Preity Ramessur

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+