18 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 28 December 2011 12:00

La veille de Noël – Il chute du toit alors qu’il regardait sonner les pétards Featured

Rate this item
(1 Vote)
Chute fatale  à la veille  de Noël. Chute fatale à la veille de Noël.
Il a bu quelques verres de trop. Charlie Catelina, 37 ans, est monté sur le toit de sa maison à Richelieu. Il voulait observer les enfants qui jouaient avec les pétards dans la rue. Mal lui en a pris. Un faux pas le fera chuter du toit. Admis aux soins intensifs à l'hôpital, samedi soir, il a rendu l’âme, lundi matin.
La veille de Noël – qui se veut joyeuse – a viré au drame pour la famille Catelina, domiciliée à Richelieu. Il est environ minuit et cinq minutes. Charlie Catelina, maçon de son état, voulait mieux observer les enfants qui s’amusaient à faire sonner les pétards et exposer les feux d’artifice. Pour ce faire, il décide de se rendre sur le toit de sa maison. Selon des renseignements, l’homme, âgé de 37 ans, était sous l’influence d’alcool. Ses proches, notamment ses enfants, étaient au rez-de-chaussée, tous occupés à déballer leurs cadeaux. La disparition de Charlie n’a pas été remarquée.

À un moment donné, Charlie commet un faux pas et perd l’équilibre. Il chutera lourdement du toit et sera gravement blessé. L’issue se révélera fatale deux jours après ce tragique accident. Louis Serge, 62 ans, père de la victime, relate les circonstances de ce drame.

« Nous étions tous à l’intérieur de la maison. Les enfants déballaient les cadeaux. C’est alors que nous avons entendu un bruit étrange. J’ai couru dehors et j’ai vu mon fils qui saignait abondamment. Il est tombé du toit de la maison. Dans sa chute, il a d’abord heurté le mur, avant de finir sa course sur une bicyclette qui était appuyée contre le mur », témoigne le père encore sous le choc.

« Nous l’avons aussitôt transporté d’urgence à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo. Peu après, il a été transféré à l’unité des soins intensifs de l’hôpital SSRN, à Pamplemousses», indique-t-il.

L’état de santé de la victime est jugé très préoccupant. Deux jours après l’accident, elle a finalement poussé son dernier soupir, vers 11 heures. Selon le rapport de l’autopsie pratiquée par le Dr Salim Saib, médecin légiste, la cause du décès est attribuée à une fracture du crâne.

La soudaine perte de Charlie, en cette période festive, a plongé la famille dans un profond désarroi. Les proches sont complètement anéantis par ce drame. Charlie était en effet le fils aîné de la famille Catelina. Il laisse un grand vide derrière lui, ainsi que son épouse et deux fils, âgés de 13 et 9 ans respecti­vement.

« C’était un fils très discipliné. Il était très connu dans le quartier. C’est dur d’accepter le fait qu’il ne soit plus parmi nous. En tant que père, je passe par des moments très difficiles. C’est chagrinant de perdre un fils à cet âge ! Comme à l’accoutumée, il a pris quelques verres d’alcool, mais on ne peut éviter son destin », soupire le sexagénaire.
L’épouse de Charlie, Dina, 28 ans, devait nous confier : «  C’est un terrible choc pour la famille. On ne sait jamais quand le malheur frappera… Mon mari était passionné de musique. C’était son rêve de voir ses fils faire carrière dans le domaine musical»,se lamente-t-elle.

Les funérailles de Charlie Catelina sont prévues, ce mercredi vers 16 heures.



Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+