20 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 19 September 2011 11:07

Négligence parentale - A 3 ans, il consomme de la Méthadone

Rate this item
(0 votes)

Julien (prénom fictif), âgé de 3 ans et domicilié à Rose-Hill, a dû être conduit d’urgence à l’hôpital Victoria jeudi matin.  Il avait consommé une certaine quantité de Méthadone.  

L’enfant a été placé en observation avant de pouvoir regagner son domicile.  L’affaire a été référée à la  police.  C’est un incident qui aurait pu avoir de graves conséquences.  Jeudi matin, Julien aperçoit un petit flacon sur la table de la cuisine.  Il ouvre le flacon en toute innocence et avale une certaine quantité du contenu.  Mais le breuvage en question était en fait de la Méthadone que sa mère avait laissée sur la table.

Ainsi, ce jour-là, Shabneez (prénom fictif),  30 ans, la mère du petit qui vit en concubinage avec un peintre d’une trentaine d’années et qui serait aussi toxicomane, aurait  réussi à déjouer la vigilance des officiers de l’hôpital Brown Sequard. La femme, qui est sous traitement de Méthadone depuis deux mois, n’a pas avalé toute sa dose dans l’enceinte de l’hôpital.  Shabneez aurait décidé d’apporter le reste pour son concubin qui aurait aussi des problèmes avec la drogue.  Ce dernier devrait être sous Méthadone le mois prochain.

Mais le petit Julien, attiré par la curiosité en voyant le flacon, aurait pris une petite gorgée.  La mère, qui a remarqué que le contenu du flacon avait diminué, demande à son fils s’il a bu la substance. Julien répond par l’affir­mative.  Shabneez l’emmène à l’hôpital de Candos immédiatement.  Le garçonnet est admis à l’établissement.  Selon la mère, les infirmiers lui ont administré du sérum et il a été placé sous observation.  Julien a été autorisé à rentrer chez lui le lendemain.

Rencontrée par Le Defi Quotidien, la mère plaide l’ignorance.  Selon Shabneez, elle n’était pas au courant qu’elle n’avait pas le droit d’emporter le flacon hors de l'hôpital.  « Zamais personne pan fine dire moi pas gagne droit amène sa lacaz », se défend-elle.

Selon une source médicale,  tout individu non-accroc qui n’est pas sous Méthadone doit subir un lavage d’estomac s’il a accidentelle­ment consommé cette substance.  La Métha­done peut être dangereuse pour ceux qui ne tolèrent pas ses effets. Si elle a été consommée en grande quantité, l’individu peut entrer dans une somnolence profonde qui peut même s’avérer mortelle.  Même en quantité minime, elle peut être fatale pour un enfant. C’est pourquoi la prescription et la distribution de Méthadone est strictement contrôlée.





Lovina Sophie

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+