23 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 24 January 2012 12:00

Il lui fait croire qu’elle est victime des « mauvais airs » – Le maçon se livre à des attouchements sur elle Featured

Rate this item
(2 votes)
La maison où le délit aurait été commis. La maison où le délit aurait été commis.
Elle pensait avoir trouvé un toit pour l’accueillir, ses enfants et elle. À la place, c’est un véritable traumatisme qu’elle a vécu. Depuis dimanche, Véronique accuse Bruno de s’être livré, en deux occasions, à des attouchements sur elle. L'accusé est sous les verrous.
Elle pensait avoir affaire à un bon Samaritain. Aujourd'hui, elle l'accuse d'attouchements sexuels. Véronique (prénom fictif), 24 ans, avait trouvé refuge avec ses deux enfants, une fille de huit ans et un garçon de neuf mois, chez Bruno S., un maçon de 55 ans, habitant Sainte-Croix.

Le propriétaire des lieux aurait profité des problèmes personnels de la jeune mère pour commettre son délit. Selon son accusatrice, Bruno S., lui aurait fait croire qu’elle avait attrapé des « mauvais airs ».

Pour se débarrasser de ce mal, elle devait se déshabiller afin qu’ils puissent procéder à un « rituel ». Les séances étaient loin de se produire comme prévu. Dimanche, Véronique s'est rendue au poste de police d’Abercrom­bie afin de faire le récit des agressions qui se seraient produits les 17 et 18 janvier. Elle a été examinée par un médecin légiste de la police.

Le suspect a été arrêté suite à la déposition de la jeune femme. Il comparaîtra, ce mardi, devant le tribunal de Port-Louis où il sera inculpé pour attentat à la pudeur.

Il y a sept mois, Véronique avait conté ses déboires personnels à l’épouse de Bruno. Toutes deux travaillaient dans la même usine et se seraient liées d’amitié. La jeune mère s'est retrouvée à la rue avec ses enfants. Sa nouvelle amie propose alors de l'héberger. Une pièce de la maison est aménagée afin de l’accueillir avec ses deux enfants.

Tout se passe pour le mieux jusqu’au mardi 17 janvier. Dans sa plainte, consignée au poste d’Abercrombie, Véronique relate que Bruno lui aurait fait croire que tous ses problèmes seraient dus à des « mauvais airs ». Le quinquagénaire propose alors de résoudre ses soucis. Pour se faire, la jeune femme doit subir un « rituel spécifique ». Le quinquagénaire lui demande alors de se déshabiller pour réussir la séance. Croyant son interlocuteur de bonne foi, Véronique se laisse convaincre et s’exécute. C’est ainsi que son hôte aurait profité de la situation pour commettre des attouchements sexuels sur la jeune mère.

Le lendemain, le maçon aurait récidivé, mais cette fois c’est dans un buisson de la région qu’il aurait entraîné la victime. Ne pouvant plus supporter ce lourd secret, Véronique s’est rendue dimanche au poste d’Abercrombie afin de le dénoncer.

Appréhendé, le suspect a passé le week-end derrière les barreaux. La présumée victime et ses enfants ont été placés dans un centre d’accueil.

Toutefois, du côté de la famille du suspect, c’est une tout autre version que l'on donne. « Nous avons hébergé cette femme avec ses enfants. C’est comme cela qu’elle nous remercie. Mon époux est innocent », souligne l’épouse de Bruno.
Elle soutient que Véronique a monté cette histoire de toutes pièces. « Je dois partir en voyage. J'ai donc demandé à Véronique de retourner chez ses proches pour quelque temps. Elle n’aurait pas apprécié cette idée. Une dispute a éclaté samedi et Bruno lui a demandé de vider les lieux sur le champ. C'est pour se venger qu'elle a inventé toute cette histoire à dormir debout… »
L’enquête policière se poursuit.




Kendy Antoine

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+