05 August 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Sabine Lourde

Sabine Lourde

En l’espace d'un mois, le prix de son médica­ment aurait augmenté. Selon Monaf, un septua­génaire de Mahébourg, « le pharma­cien a évoqué une pénurie du médicament que j’utilise pour justifier cette hausse conséquence. Une réponse que j’ai du mal à avaler… », explique le vieil homme.
Rien ne va plus entre les marchands de légumes de la foire de Roche-Bois et la mairie de Port-Louis. L’objet du litige : le nombre de jours qui leur est accordé pour exercer leurs activités. La mairie leur a répondu qu’ils devront attendre le budget 2016 pour pouvoir opérer un jour de plus, le samedi.
Sur les routes bordées d’arbres qui mènent vers l’hôpital SSRN à Pamplemousses, les usagers de la route doivent se montrer prudents. Lors de grosses pluies et quand le vent souffle fort, de grosses branches menacent de tomber. Un danger qui reste pendu sur les têtes des automobilistes et motocyclistes.
Ces habitants sont désespérés  et ne cachent plus leur exaspération à l’égard des autorités. En l’absence de drains, en période d’averses, ils doivent patauger dans une eau boueuse où flottent parfois des crottes de chien.  
Deux ans. C’est le nombre d’années que Lutchmee dit avoir attendu avant que des réparations ne soient apportées à son appartement de la National Housing Development Corporation (NHDC). Elle allègue que l’entrepreneur retenu par l’organisme aurait laissé des ‘trous dans sa maison’ et endommagé des effets personnels. La NHDC réfute les affirmations.
Souffrant de calculs rénaux, Roger a été admis d’urgence à l’hôpital le mercredi 22 juillet. Ses proches sont très préoccupés par son état de santé. Toutefois, ils attendent toujours que le personnel médical les tienne informés de l’évolution de l’état de santé de leur proche. Une question les taraude : quand ce patient sera-t-il opéré?
Les jeunes d’Arsenal sont remontés. Ils ne cachent pas leur mécontentement envers les responsables du centre communautaire de leur localité. Depuis plus de deux mois, disent-ils,  l’accès au terrain de volley-ball leur est interdit les mardis et jeudis. Motif : des automobilistes utilisent ce lieu comme une aire de stationnement. Ils ont sollicité un ancien conseiller et travailleur social, Gobarlen Goorapah, pour évoquer leurs doléances.
À la tombée de la nuit, les automobilistes qui empruntent le tronçon de la route Cottage/Goodlands doivent redoubler de prudence. Le rond-point, qui est nal éclairé, selon les usagers, serait source de danger.
Les débris de vitre des fenêtres saccagées sont encore éparpillés devant l’entrée de leur maison. Les membres de la famille  Ramkissoon de Morcellement Ramphul, Bois Mangue, Plaine-des-Papayes, vivent dans la peur. Mercredi 22 juillet, des ivrognes s’en sont pris à leur demeure. Les motifs de leur acte restent flous.
Sept mois à l’agence. La tablette tactile de Raj Boodwooa n’a toujours pas été réparée. L’habitant de d’Épinay, pointe du doigt le magasin y pour l’avoir fait poireauter. Il s’est tourné vers l’Association des consommateurs de l’Île Maurice (Acim) pour trouver réparation.
Page 1 of 81
Podcasts