29 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like

Si certaines promesses des politiciens semblent réalisables, d’autres ne sont que des faux espoirs dans le contexte économique actuel. C’est ce qu’estime le Senior Partner de HLB Appavoo and Associates et ancien président de la Mauritius Employers’ Federation.
Les ventes dans les grandes surfaces progressent de manière satisfaisante, selon Raakesh Bhageerutty, ‘Manager’ de Simla Way. Il s’attend à une fin d’année 2014 meilleure qu’en 2013.
S’il est vrai que les travailleurs étrangers ne viennent pas à Maurice pour faire du tourisme, il ne faut pas pour autant qu’ils soient traités comme des esclaves, martèle Faizal Ali Beegun. Le syndicaliste ne mâche pas ses mots à l’égard de certaines entreprises qui se livreraient à une véritable exploitation et des autorités pour leur laxisme.
Mala Chetty, ex-présidente du National Women Entrepreneurship Council (NWEC), n’est pas tendre envers notre classe politique, où, dit-elle «  les hommes qui s’y sont installés aiment le pouvoir absolu ».  Mala Chetty à cœur ouvert.
Eric Ng, directeur du Cabinet PluriConseil, doute de la viabilité du projet de métro léger. L’économiste craint l’impact d’un tel projet sur les finances publiques.
La menace d’une grève générale plane sur l’industrie sucrière avec le litige opposant le patronat, représenté par la Mauritius Sugar Producers Association (MSPA) et les syndicats des employés regroupés sous le Joint-Negotiating Panel (JNP).
Friday, 31 October 2014 12:06

Quelle Éducation pour 2015 et après ? Featured

Written by
Le secteur éducatif reste en ébullition et il faut toujours innover pour relever le défi. Steven Obeegadoo, ancien ministre de l’Éducation et Leela Devi Dookhun-Luchoomun, présidente de la Commission d’Éducation du MSM, nous livrent leurs projets.
Il s’est jeté dans la bataille aux côtés de ses amis Roshi Badhain et Xavier-Luc Duval au No 18 pour Lepep. Koomaren Chetty estime que nul ne veut d’une 2e République, “même pas Ramgoolam et Bérenger”.
Pour Deven Nagalingum, en face du PTr/MMM, il y a un rassemblement de personnes frustrées et qui n’ont rien à faire avec le quotidien du peuple. Il trouve dommage que son ancien collègue Ivan Collendavelloo s’est laissé gagné par son égo.
Sans une alliance avec le Mouvement Militant Mauricien (MMM), est-ce que le Parti travailliste (PTr) de Navin Ramgoolam allait droit dans le mur, à cause de l’usure du pouvoir, comme sir Seewoosagur Ramgoolam en 1982, et sir Anerood Jugnauth, en 1995 ? Shafick Osman, géopoliticien, évoque cette éventualité dans l’interview qui suit…
L’observateur politique Jack Bizlall décortique ce que sera une 2e République selon la formule proposée par le PTr/MMM. Il est d’avis qu’un régime présidentiel “sous-entend le totalitarisme, le parti unique, la dictature”. 
Le porte-parole de Rezistans ek Alternativ, Ashok Subron, se dit pour l’introduction du recours à un référendum sur des sujets nationaux tels que la proposition d’une Deuxième République. Il voit un danger dans la formule de Président avec des pouvoirs considérablement accrus.

Interview Popular Articles