31 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like

L’exercice de soumission prébudgétaire a connu quelques changements dus au Budget 2015 qui sera présenté par le Premier ministre en novembre. Il y a des consultations plus inclusives avec la participation des ministres des secteurs concernés. Le secteur du tourisme était invité, mardi, à prendre note du nouveau dynamisme que compte lui donner le gouvernement.
Stimuler l’investissement privé, redonner confiance aux opérateurs économiques, mettre en place des réformes structurelles importantes et alléger la bureaucratie publique. Voici la recette qui mettra sur les rails l’économie mauricienne, selon Eric Ng, le directeur du Cabinet PluriConseil. Dans cet entretien, l’économiste commente également la décision du comité de politique monétaire de laisser le taux Repo inchangé.
Jacques Malié, en tant que recteur du Collège du St-Esprit, est un observateur du monde éducatif. Il aborde le phénomène d’indiscipline dans les collèges, notamment avec le récent cas d’agression entre deux collégiennes. Selon lui, enseignants et parents doivent jouer leurs rôles respectifs. Punir un élève pour lui apprendre la discipline forme partie de la solution, avance ce dernier.
À quelques mois de la présentation du Budget 2015, le flou persiste autour de la nomination d’un nouveau ministre des Finances, après la démission de Xavier-Luc Duval. Avec le contexte économique actuel, les opérateurs s’interrogent, surtout après que Paul Bérenger ait annoncé une nouvelle équipe au pouvoir d’ici quelques semaines. Le Duel de mardi matin, arbitré par Alwin Sungeelee, opposait l’économiste Yousouf Ismael et Ahmed Parkar, président du Joint Economic Council (JEC).
Dépendance aux drogues, perte de valeurs sociales, rejet des ‘vieux’… le malaise qu’éprouvent les jeunes mauriciens présente souvent les mêmes traits à d’autres pays. Audrey Kodye, psychologue, explique que la dépendance à l’égard des drogues illicites peut conduire certains jeunes  à  des actes asociaux, dont le vol au préjudice de leurs propres parents.
Cet informaticien et membre du Linux Users Group of Mauritius s’est joint aux contestataires qui militent contre l’introduction de la nouvelle carte d’identité biométrique. Certes, il est en faveur de la modernisation de la carte d’identité nationale, surtout que nous voulons faire de Maurice une ‘Smart-Island’. Or, ce qui le fait tiquer, c’est le stockage des données biométriques. Il estime que cela comporte de réels dangers. Il nous en parle dans cet entretien.
Hyundai a ouvert récemment un deuxième showroom au Motorcity de Circle Square à Forbach. Dans cet entretien minute, Roddy Sharp revient sur cette ouverture. Il souligne les opportunités du secteur automobile.
Friday, 11 July 2014 12:00

La libre concurrence Featured

Written by
La libre concurrence a-t-elle apporté les résultats escomptés depuis son entrée en vigueur ? Récemment, les brasseries de Phoenix et de Stag ont été lourdement sanctionnées pour collusion.
Le Dr Neena Ramdenee a pratiqué en France comme pharmacienne pendant une dizaine d’années. Elle donne son avis sur le secteur pharmaceutique à Maurice, sans langue de bois. Au risque de se faire peut-être quelques ennemis…
Thursday, 10 July 2014 12:00

Chute de confiance des opérateurs Featured

Written by
Le climat des affaires est actuellement marqué par une chute dans la confiance des opérateurs. C’est ce qu’indique le rapport de la Chambre de l’Industrie et du Commerce publié lundi dernier. La situation politique actuelle a-t-elle contribué à cette baisse de confiance parmi les acteurs économiques ?­­­
Parvez Dookhy, avocat et docteur en droit constitutionnel, nous livre sa lecture sur l’amendement à la Constitution qui sera voté au Parlement ce vendredi. Ce dernier trouve « absurde » ce projet de loi et souligne que le mode de désignation des Best Losers, qui pourrait être utilisé aux prochaines législatives, est « contestable ».
Il faut que les automobilistes et les opérateurs profitent de la baisse des prix du carburant quand les cours pétroliers chutent, insiste Bhanoo Seegobin. D’autant plus, précise-t-il, que le prix de l’essence est maintenu au-delà de la barre des
Rs 40 depuis plus d’un an.

Interview Popular Articles

Google+