28 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like

Dan Bundhoo, l’un des animateurs de Democracy Watch, revient sur les récents développements politiques. S’il estime qu’une alliance PTr/MMM est certaine de remporter les élections, il faudra éviter qu’elle remporte les trois-quarts des sièges de l’Assemblée.
La mise en place d’un ministère de l’Intérieur à part entière. C’est une des nouveautés annoncées, samedi dernier, par Navin Ramgoolam et son nouvel allié, Paul Bérenger. Effet d’annonce ou vrai réforme du fonctionnement étatique ? Les invités d’Alwin Sungeelee dans « Le Duel » de mardi matin, étaient Raj Dayal, ancien commissaire de police et Jaylall Bojawon, sergent qui milite pour la création d’un syndicat de police.
L’historien et ancien rédacteur en chef Yvan Martial ne mâche pas ses mots concernant l’alliance PTr-MMM. Il émet des réserves quant à la capacité des deux leaders à travailler ensemble.
Vendredi 5 septembre, à une poignée d’heures des réunions du PTr et du MMM, avec leurs instances respectives, Alain Laridon, observateur politique, ex-parlementaire et ambassadeur, affirmait qu’il n’existait plus aucun obstacle à la concrétisation d’une alliance entre ces deux formations. Parce que cette alliance, faisait-il valoir,  est ‘l’aboutissement d’une logique qui trouve son enracinement dans l’histoire de Maurice.’
L’alliance PTr-MMM va-t-elle résoudre tous les problèmes du pays?
Nous pouvons dresser une longue liste démontrant la mauvaise gouvernance à différents niveaux de l’État et les moyens de la combattre. Mais, il ne suffit pas d’écrire. Il faut passer à l’action.
Monday, 08 September 2014 12:00

L’alliance PTr-MMM analysée par des spécialistes en politique Featured

Written by
L’alliance entre le Parti travailliste (PTr) et le Mouvement militant mauricien (MMM) a été entérinée par les instances des deux partis. Que cache en réalité cet accord électoral ? Ces deux partis politiques étaient-ils condamnés à s’unir ? Avec l’âge, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger vont-ils pouvoir travailler ensemble ? Pour des réponses à ces questions, Nawaz Noorbux a réuni sur le plateau de « Au cœur de l’info » Malenn Oodiah, politologue et sociologue, Michael Jean Louis, journaliste en politique du Défi Media Group et Jugdish Joypaul, journaliste du Défi Media Group et observateur politique. 
Le leader du Front Solidarité Mauricien (FSM), Cehl Meeah, se dit ouvert à toutes propositions d’alliance, tant au niveau d’une éventuelle alliance PTr/MMM ou au niveau d’un ralliement des partis de l’Opposition. Le député du No 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est) soutient toutefois que des conditions y sont attachées.
Friday, 05 September 2014 12:00

Politique : Présentation du Budget Featured

Written by
Le PTr pourra-t-il présenter seul le Budget ou faut-il attendre les prochaines élections générales ? Pour en débattre, Terence O’Neill recevait dans « Le Duel », jeudi matin, Reeaz Chuttoo, syndicaliste et Yousuf Ismaël, économiste. 
Thursday, 04 September 2014 12:00

Politique : L’Opposition comme alternative ? Featured

Written by
Après l’annonce des fiançailles Rouges-Mauves, « Le Duel » de mercredi matin s’est intéressé à l’Opposition. Certains préconisent un renouvellement de la classe politique, d’autres voient que sir Anerood Jugnauth peut jouer un tour au bloc PTr/MMM. Est-ce plausible une alternative incarnée par un homme de 84 ans ? Les invités d’Alwin Sungeelee étaient Sudhir Seesungkur, un des nouveaux membres du MSM et Sheila Bunwaree, du parti Justice sociale.
Le taux d’endettement des ménages n’est pas alarmant, estime le Dr Yousouf Ismael. A contrario, le niveau élevé de l’endettement des entreprises du privé a de quoi susciter des inquiétudes.
« Il n’incombe pas au MSB de référer les normes dans des textes réglementaires, d’effectuer des contrôles sur les produits et la surveillance du marché », explique Rashida Nanhuck, directrice par intérim du Mauritius Standards Bureau (MSB). Interrogée par Le Défi Quotidien, elle explique qu’il existe « environ quarante normes mauriciennes qui sont obligatoires, soit 10 pour cent de normes élaborées. »
Bertrand Giraud répond aux accusations portées contre lui, notamment celles de faire du business avec les terres du Morne. Il soutient que le projet proposé par sa société devait être développé sur des terres privées.

Interview Popular Articles