24 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Friday, 18 January 2013 11:43

Rapport de l’Audit – Sa nouvelle formule fait polémique Featured

Rate this item
(0 votes)
Reza Uteem et Rashid Imrith Reza Uteem et Rashid Imrith
Le rapport de l’Audit est le document qui fait état de tous les gaspillages et abus dans la gestion des ministères. Désormais, il sera publié en deux volumes.
Le premier sera tel que nous le connaissons et le deuxième montrera les progrès réalisés depuis les dernières recommandations. Cependant, cette nouvelle formule fait déjà polémique. C'est ce qui était au centre du Duel de jeudi. Pour en débattre, Radio Plus recevait Rashid Imrith, président de la Fédération des syndicats du secteur public, et Reza Uteem, député de l’Opposition.

Rashid Imrith : « Cela effacera la mauvaise perception de la population »
> Le directeur de l’Audit a accédé à la requête du gouvernement de publier le rapport de l’Audit en deux volumes. Pourquoi affirmez-vous que c’est un pas dans la bonne direction ?
Nous croyons que c’est une bonne chose. Il y a toujours eu la perception que le directeur de l’Audit criait dans le désert, que ses recommandations tombaient dans l'oreille d'un sourd et qu’il n’y a aucun suivi.

> Certains craignent que dorénavant le rapport de l’Audit dispose d'un document en annexe qui glorifie le gouvernement. N’êtes-vous pas de cet avis ?
Le rôle du directeur de l’Audit est de constater les failles, proposer des solutions et veiller à ce que les propositions faites soient mises en pratique. Il doit agir objectivement et travailler selon les pouvoirs conférés par la Constitution.

> Certains pensent que ce contrôle est déjà effectué par le ministère des Finances, lorsque celui-ci fait le bilan de tous les ministères avec le Programme Based Budgetting. N’êtes-vous pas de cet avis ?
Le Programme-Based Budgetting se situe dans le contexte de la réforme. Au sein de la Fédération des syndicats du secteur public, nous avons de nombreuses réserves au sujet de ce programme. Lorsque nous analysons le rapport de l’Audit, celui-ci remet en question le Programme-Based Budgetting, arguant qu’il y a plusieurs, départements du gouvernement qui ne fonctionnent pas et qui n'ont pas de ressources financières adéquates. De plus, les fonctionnaires travaillent avec certaines contraintes.

Prenons le ministère de la Santé par exemple. Il y a un certain nombre de médicaments qui doivent être gardés selon le protocole mis en place. Ainsi, dans le cas d’une épidémie comme le chikungunya, il y a tous les médicaments nécessaires. Cependant, s'il n'y a pas d'épidémie, les médicaments expireront à une certaine date. Ce sont ces explications qui ne sont pas données comme il le faut. Nous pensons que lorsque le rapport de l’Audit fera état des explications don­nées par les différents minis­tères, cela effacera la mauvaise perception de la population sur les dépen­ses au sein de la fonction pu­blique.

Reza Uteem : « Ce n'est pas le rôle de l’Audit de faire l'éloge du gouvernement »
> Quelle est votre opinion sur la nouvelle façon de présenter les documents par l’Audit ?
Ce n’est pas le rôle de l’Audit de faire l'éloge du gouvernement. Les ministres et les fonctionnaires le font déjà. Les attributions du bureau de l’Audit sont d’identifier les failles, les manquements et s’assurer que les fonds publics sont utilisés à bon escient. Le bureau de l’Audit est déjà en manque de personnel pour enquêter sur tous les cas de malversations. Si maintenant, il se met à flatter le gouvernement, nous changeons la nature du rapport.

> N’est-il pas important que le directeur de l’Audit fasse un rapport sur ce qu’il avait recommandé ?

Absolument et cela se fait déjà. Il faut voir l’étendue du changement que le gouvernement veut apporter. Si le but de ce second rapport est de montrer que le gouvernement met en application les recommandations du directeur de l’Audit, cela ne sert à rien, parce que c’est déjà fait.

Au début de chaque rapport, il y a une explication sur les recommandations faites. Ce qui a été suivi et ce qui ne l’a pas été. En fait, le gouvernement n’est pas satisfait qu’il n'y ait que cinq ou six pages là-dessus, il veut un rapport qui puisse le glorifier et mettre en avant ses réalisations. Je suis contre cette proposition, parce qu’il y a déjà un document qui circule dans le contexte du Budget sur les performances du gou­vernement, par rap­port aux objectifs fixés. Cela est fait dans le cadre du Program­me-Based Budgetting.

Last modified on Friday, 18 January 2013 13:08
Annick Daniella Rivet

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Interview Popular Articles