01 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 18 February 2013 12:00

Balraj Naroo : « Le contrat avec CT Power est plus avantageux » Featured

Rate this item
(0 votes)
Pour le président du conseil d’administration du Central Electricity Board (CEB), Balraj Naroo, le contrat qui lie CT Power au CEB est plus avantageux que ceux avec les Independent Power Producers (IPP). Il était l’invité de Nawaz Noorbux dans Le Grand Journal jeudi dernier.
>  En quoi le contrat  de CT Power est-il différent de ceux des IPP ?
La durée de vie d’une centrale à charbon est de 30 ans à monter. Au bout de 20 ans,  le Central Electricity Board prendra possession de CT Power.  Contrairement aux Independent Power Producers qui jettent leurs résidus dans les champs de canne, portant ainsi atteinte à l’environnement,  CT Power a fait provision pour que ces cendres tombent directement dans des cuves. Donc, cette centrale à charbon ne représente pas de danger pour l’environnement. J’aimerais aussi souligner que la technologie qui sera utilisée par CT Power permettra au CEB de stabiliser ses réseaux.

>Est-ce que CT Power vendra de l’électricité à meilleur marché au CEB que les Independent Power Producers ?
À ce jour, nous avons discuté sur la technologie, le prix de vente du charbon sur le marché mondial, qui est d’environ Rs 2 moins que  notre coût marginal, qui est de Rs 4,50.  Donc, le prix du charbon tombait dans la fourchette de Rs 2 et Rs 2,50. Mais nous n’avons pas encore discuté du prix que CT Power vendra son électricité au CEB.  Dans notre projection en 2009, nous avions prévu  qu’il y aura 100 mégawatts d’électricité sur son réseau. Si nous basons sur le coût marginal de Rs 2 par kilowattheure, le CEB a perdu Rs 3,6 milliards en l’espace de trois années. 

Pour pallier cette perte de 100 mégawatts, nous avons dû injecter Rs 5 milliards dans la construction d’une station à Fort Victoria.  Si nous ajoutons  le coût de cet investissement à la perte de Rs 3,6 milliards, cela fait Rs 8,6 milliards. Avec cette somme, CT Power aurait pu construire sa centrale, qui à l’époque allait coûter dans les environs de Rs 7 milliards.  Dans le passé, le CEB avait dit au gouvernement qu’il aurait aimé construire sa propre centrale, mais pour une raison ou une autre, cette demande a été rejetée. Si on l’avait fait en 2009, ce sont les consommateurs qui auraient bénéficié.

> En bref, vous dites que le contrat avec CT Power est plus avantageux que ceux avec  les Independent Power Producers ?
 Certainement !

> Y compris le prix de vente ?
Y compris le prix de vente. Quand nos techniciens font leurs calculs, il y a deux facteurs qui sont pris en considération, le prix de l’huile lourde et celui du charbon. Deux produits qui sont importés par le CEB et dont les prix varient chaque année. Toute variation dans les prix de ces produits a une incidence sur nos coûts de production.  Ce qui n’est pas le cas pour les IPP.

Pour ces derniers, toute augmentation dans les  prix de l’huile lourde ou du charbon et toute appréciation du dollar sont indexées sur le prix de l’électricité qu’ils vendent au CEB. Par contre, ce ne sera pas le cas avec  CT Power où le CEB dispose de 26 % d’actions.  Ce qui fait qu’il y aura plus de transparence car il aura ses représentants au sein du conseil d’administration.  CT Power ne pourra pas prendre des décisions unilatérales car il sera en violation avec la Company Act. Finalement, ce seront les consommateurs qui  en sortiront gagnants.

> Personne ne conteste la nécessité d’une nouvelle centrale thermique mais il y a beaucoup de craintes par rapport à l’environnement et surtout par rapport à la santé des habitants de la région d’Albion. Beaucoup de personnes se posent la question, y compris l’opposition parlementaire, pourquoi  n’avoir pas trouvé un site autre que Pointe-aux-Caves ?
Une étude de faisabilité  entreprise par la firme américaine KMN, en 2001, a conclu  qu’Albion est  le site idéal pour une centrale thermique de 100 mégawatts.  J’aimerais attirer l’attention que ni le gouvernement, ni le CEB ou le ministère de l’Energie  n’a commandité cette étude mais un groupe indépendant.  La firme américaine est arrivée à cette conclusion après avoir sillonné toute l’île.  

> Mais il y a des résidences dans les parages…
Justement, la Centrale Thermique de Belle Vue n’est-elle pas entourée de grandes agglomérations comme Triolet, Goodlands et autres villages  du Nord. Le même scénario se répète pour la Centrale Thermique de Savannah, avec le grand village de Bel-Air, qui se trouve à côté et sans oublier Fuel qui est entouré d'habitations.  Est-ce que les gens ont protesté ? Je  demande à  ceux qui prennent position contre le charbon, s’il y a un autre alternatif…

> Parmi les conditions attachées à ce projet, il y a la construction d’une jetée à Pointe-aux-Caves?

Lors des négociations sur le Power Purchase Agreement  entre CT Power et le CEB, il n’y a jamais été question d’une jetée.  Il a été plus sur le transport du charbon du Port à Albion en passant par Petite-Rivière. Permettez-moi d’ouvrir une parenthèse, actuellement il y a approximativement 600 000 tonnes de charbon  qui sont utilisées par les Independent Power Producers.  Comment ces centrales thermiques sont alimentées ? Est-ce par un jet privé ou par des routes normales ? Certaines stations sont alimentées par 32 camions par jour.  Personne n’a protesté.  Par contre, quand CT Power a obtenu son Environment Impact Assessment avec  31 conditions y compris la jetée…

> Mais pourquoi  le CEB doit financer la construction de cette jetée ?
Ce n’est pas tout à fait le CEB. Nous sommes en négociation avec différents partenaires …

> Quelque part, est-ce que ce ne sont pas les consommateurs qui financeront cette jetée ?
Nous devons penser au-delà de 100 mégawatts. D’ailleurs, cette semaine, nous allons présenter notre programme.  À l’inverse des Independent Power Producers, c’est le  CEB qui aura la responsabilité de la fourniture du charbon à CT Power. L’ironie veut que  les IPP  commandent leurs charbons et c’est le CEB qui doit payer la note à chaque fin de mois.



Last modified on Monday, 18 February 2013 11:25
Mario Boutia

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Interview Popular Articles

Google+