24 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Mario Boutia

Mario Boutia

Des artisans et laboureurs de l’industrie sucrière tiendront une marche pacifique à Port-Louis mercredi 27 novembre pour faire entendre leurs revendications ; ils réclament une hausse salariale de 30 % alors que les sucriers leur proposent 11 % étalés sur quatre ans. Ils seront accompagnés des membres de leurs familles et soutenus par les dirigeants des principales confédérations syndicales.
Ultimatum de plusieurs parents à Navin Ramgoolam. Si le Premier ministre reste sourd à la demande de leurs enfants, des étudiants du D.Y. Patil Medical College, ils entameront une grève de la faim à la fin de la semaine.
À travers leurs luttes et leurs sacrifices, les travailleurs de l’industrie sucrière qui étaient en grève cette semaine ont énormément contribué à une amélioration des conditions de travail dans le monde du travail. Ces faits indéniables sont écrits en lettre d’or dans nos pages d’histoire.
Ashok Subron accuse l’industrie sucrière de vouloir créer une psychose parmi la population en faisant croire qu’il y a un risque de black-out si la grève dans l’industrie sucrière se poursuit.
Patrick Fleury est artisan dans l’âme. Il gère son propre magasin au Caudan Waterfront où il vend ses propres produits, aussi bien ceux des autres artisans. Voyage dans le monde de l’artisanat où tout n’est pas aussi rose que l’on y croit. Il souhaite la mise sur pied d’un organisme pour s’occuper exclusivement des artisans.
Wednesday, 19 November 2014 06:59

Industrie sucrière : début de grève

La médiation entamée par le ministre Shakeel Mohamed ayant échoué, les laboureurs et artisans de l’industrie sucrière sont en grève depuis ce mercredi matin 19 novembre. 
Le patronat et le Joint Negotiating Panel parviendront-ils à conclure un accord  ? Les négociations de ce mardi au ministère du Travail sont cruciales. Si elles échouent, l’industrie sera en grève à partir de  mercredi dès six heures du matin.
Les artisans et laboureurs de l’industrie sucrière ont répondu en grand nombre à l’appel des dirigeants du Joint Negotiating Panel. Ils sont gonflés à bloc pour la grève illimitée qui débute ce mercredi. Le ministre du Travail, des Relations industrielles et de l’Emploi, Shakeel Mohamed, réussira-t-il à décanter la situation aujourd’hui ?
Seule une proposition acceptable de la Mauritius Sugar Producers Association (MSPA) pourrait décanter la situation dans l’industrie sucrière. Entre-temps, les préparatifs s’accélèrent pour la grève des artisans, prévue le 19 novembre, explique Devanand Ramjuttun du Joint Negotiating Panel. Une assemblée des laboureurs et des artisans est prévue ce dimanche au centre social Marie, Reine de la Paix, Port-Louis.
Les dirigeants du Joint Negotiating Panel (JNP) de l’industrie sucrière ont quitté la table des négociations jeudi après-midi 13 novembre après avoir pris connaissance de deux propositions de la Mauritius Sugar Producers’ Association (MSPA).
Page 1 of 63

Interview Popular Articles