18 December 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 21 February 2013 12:25

Bateaux de croisière – Le rêve d'une vie meilleure Featured

Rate this item
(1 Vote)
Travailler sur un bateau de croisière et faire le tour du monde tout en recevant un salaire attrayant. C’est désormais un rêve accessible à beaucoup de Mauriciens qui passent par des agents recruteurs, tels que le CSCS.
Un salaire minimal de Rs 60 000 pour 11 heures de travail à bord des plus beaux bateaux de croisière au monde. Qui n’en voudrait pas pour réaliser ses projets le plus chers ? C’est à présent possible à travers une collaboration entre la CSCS et le Marion Hair Club.

Le samedi 16 février, 80 personnes ont été recrutées dans le domaine de l’esthétique, de la coiffure et des spas. « Ce sont-là des domaines qui sont très demandés à bords des bateaux de croisière. Pour offrir un service de qualité à une clientèle très exigeante, nous recrutons des professionnels dans ces métiers respectifs. Il faut, cependant, détenir un diplôme d’une institution reconnue et parler à la fois l’anglais et le français, et d’être âgé entre 18 à 55 ans », explique Chandra Seepaul, directeur de CSCS.

Sophia Marion-Poonmany, directrice de Marion Hair Club sis à Rose-Hill, assumera, pour sa part, la formation de celles qui veulent faire carrière à bord de ces bateaux. «  Nous proposons une série de cours qui permettront à nos diplômés de travailler sur ces bateaux. Nos cours sont d’une durée maximale de neuf mois. De plus, nos élèves bénéficieront d’une petite formation sur l’anglais parlé. Ce qui les aidera à mieux communiquer avec leurs clients. »

Embauché sur un contrat de six mois qui est automatiquement renouvelé. De plus, les esthéticiennes jouissent également d’autres avantages, souligne le directeur de CSCS : «  Si aucune faute grave n’est commise à bord, le contrat de l’employé sera renouvelé automatiquement. Par ailleurs, celles qui travaillent dans le domaine de l’esthétique, de la coiffure et dans les spas ont accès aux bars et disposent de remises sur les consommations. Ce qui n’est pas donné à tout le personnel du bateau. »

Âgée de 37 ans, Natacha Cottacoopen quitte son mari et ses quatre enfants pour ouvrir à sa famille un avenir meilleur. « J’ai été recrutée samedi dernier. Coiffure et massothérapeute, je vais, avant tout, pour offrir des meilleures conditions de vie à ma famille. Étant une bosseuse, je sais que je vais pouvoir tenir le coup. En effet, ayant travaillé sous pression dans les hôtels, travailler dans un bateau de croisière ne me fait pas peur », indique cette Curepipienne.

Cela fait huit ans que Chitradev Budloo travaille, lui, comme serveur sur les bateaux de croisière. Recruté par CSCS, il touche un salaire de Rs 60 000 excluant ses bonus. «  C’est très bien payé. De plus, l’ambiance à bord est très conviviale. Sans compter que j’ai visité plusieurs pays allant des États-Unis, l’Espagne, l’Italie pour ne citer que ceux-là. J’encourage vivement les gens à y faire carrière. »   

Pour rappel, CSCS recrute également des Mauriciens dans les domaines de l’hôtellerie. Pour plus de renseignements, veuillez appeler sur le 415 26 82. Pour contacter Marion Hair Club appelez au 454 32 97.


Last modified on Thursday, 21 February 2013 14:53
Thierry Léon

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus