01 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Friday, 22 February 2013 12:49

Le thé - Une boisson, une passion Featured

Rate this item
(1 Vote)
Le thé, accompagne quotidiennement la vie des Mauriciens. Le thé, accompagne quotidiennement la vie des Mauriciens.
Le thé et les Mauriciens... Une histoire d’amour qui ne date pas d’hier. Les Mauriciens en consomment aujourd’hui et toujours, cela, à longueur de journée...
Les générations se succèdent mais les traditions, elles, ne changent pas. C’est toujours autour d'une tasse de thé que les familles se retrouvent chaque matin. Cependant, l’histoire a débuté avec les fameux ‘lotel dité’. Employé chez Moussa Snack, Raj Chulai se souvient qu’il servait jadis plus de tasses qu’il en sert aujourd’hui.

Servir du thé, c’est tout un art comme le démontre ici Raj Chulai.« Notre établissement existe depuis 38 ans. Avant, on servait nos premières tasses dès les premières lueurs du matin. Mais, le travail a diminué. Ce n’est pas que les gens n’aiment plus le thé, mais c’est juste qu’ils sont moins nombreux à prendre du service tôt. Ce qui explique que nous ouvrons maintenant à 7 heures pour vendre une tasse de thé à Rs 15 », soutient notre interlocuteur.

Et pour ceux qui croient qu’un bon thé réside dans l’art de l’infusion, Raj a, lui, une autre théorie. «  C’est le lait qui améliore le goût d’une tasse de thé. Pour ce faire, il faut que le thé au lait reste perpétuellement sur un feu doux avant d’être servi. Et vous savez qui agrémente un bon thé chaud ? Ene ti baja ou ène bon dipain frir ! », sourit-il.

Mamoojee Essackjee consomme jusqu’à six tasses de thé par jour.Mamoojee Essackjee habite Moka. Le thé est pour lui une affaire de famille. « Mon père était un gros consommateur de thé. Quant à moi à chaque fois que je passe par Port-Louis, je m’accorde toujours une pause de thé dans un hôtel de thé. C’est un impératif », avance-t-il.

Et quand Mamoojee ne part pas à Port-Louis, ce n’est pas pour autant qu’il ne se fait pas plaisir. « Je consomme en moyenne six tasses de thé par jour. La première tasse je la prends à mon réveil. La deuxième avant le déjeuner. La troisième après le déjeuner et ainsi de suite. En tout cas, la dernière je la prends vers 23 heures. Et contrairement à la croyance populaire, je m’endors très bien après. »

Sortant de l’Atlantic Store avec un thé chinois à la main, Queenza en consomme depuis trois ans. C’est sa mère qui l'a initiée et, depuis, cette habitante de Pamplemousses se dit plus que satisfaite du résultat. «  Le thé chinois est très diurétique. De plus, il facilite amplement ma digestion. La preuve, il m’arrive parfois de consommer un repas copieux. Mais ce n’est pas pour autant que j’ai des problèmes d’indigestion. Le thé chinois est très efficace », dit-elle.

Spécialiser justement dans la vente de thé et autres médecines chinoises, la boutique Wah Luen Hong confirme l’engouement pour ces produits. « Nous pouvons facilement en vendre 2 000 boîtes par mois. Nos thés ne sont pas uniquement bus que par les chinois, d’autres communautés en consomment également. C’est leurs propriétés thérapeutiques qui les encouragent à le faire. »

Le thé chinois est mélangé à d’autres herbes qui ont de nombreux bienfaits sur la santé. Haley Lam de la New Light Store de Port-Louis avance que «  consommer du thé peut lutter contre le diabète, l’hypertension et l'obésité. «  Nous avons une vingtaine de variétés de thé qui peuvent combattre ces maux. Cependant, pour obtenir des résultats il faut les prendre régulièrement. »

Consommer du thé, c’est bien, mais comment fait-on pour juger sa qualité ? Beefa Cooshnaduth, Sales & Marketing Executive à l’usine de La Chartreuse, affirme que la qualité est liée à la taille des feuilles. Nous avons différents types de thé du 1er au 3e grade. Un thé de 1er grade est un thé avec de feuilles moyennes. Celui de 2e grade est plus gros et le 3e grade est tout petit. On dit que les feuilles moyennes sont les meilleures. Mais un bon mélange des trois grammes ne déplaira pas le palais de l’amateur », dit-il.

Petites astuces pour un bon thé
• L’amateur de thé aura tôt fait de collectionner les théières puisqu’il convient de préparer chaque thé dans sa théière : pas de thé vert dans une théière habituée à un noir, par exemple ! Les arômes sont mieux préservés.
• On ne lave pas une théière avec un détergent, on se contente de la rincer.
• Le temps d’infusion est aussi affaire de goût, mais s’étend en général de 2 à 5 minutes.

Les différents types de thé
Le thé bleu : qui est un thé semi-fermenté qui connaît les mêmes étapes que les thés noirs. Cependant sa fermentation est interrompue au bout d’une heure et demie.
Le thé vert : se différencie des deux premiers par l’absence de fermentation.
Le thé blanc : Il se distingue de tous les autres par le fait que ce sont le seul à ne subir aucune transformation ce qui en fait un breuvage à la saveur cristalline.

Questions à la nutritionniste Yoshinee  Dhunnoo
> En quoi le thé est-il bénéfique à la santé ?
 C’est une boisson riche en antioxydant. Ce qui aide le corps à lutter contre beaucoup de maladies telles que le diabète ou l’hypertension, entre autres.

> On peut consommer combien de tasses par jour ?

Autant que vous voulez. Le thé n’a aucun effet secondaire sur l’organisme.

> Peut-on devenir  dépendant au thé ?

Oui, c’est effectivement possible d’être accro au thé.

> À la question thé ou café, vous répondez quoi ?

J’opterai pour le thé parce qu’il est beaucoup plus thérapeutique que le café.





Thierry Léon

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Magazine Popular Articles

Google+