21 December 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 18 February 2013 12:00

Couple – Pourquoi essayer de changer l’autre ? Featured

Rate this item
(0 votes)
Les contraires s’attirent toujours en amour, dit-on. Pourtant, une fois en couple, une fâcheuse manie s'installe : tenter de changer l’autre pour qu'il nous ressemble. Qu’est-ce qui pousse à penser que l’autre serait mieux autrement ?
La grande question :  mon partenaire est-il à la hauteur de mes attentes ? Pourtant, lors de la première rencontre, c’était la personne désirée. Au fil du temps, on se dit qu’on l’aime mais ce serait bien s’il était une version améliorée, bref, un profil que nous avons définit.

Qui n’a jamais été tenté de changer son compagnon ou sa compagne. « Je t’aime mais je t’aimerais encore plus si tu arrêtes la cigarette. Le rouge ne te va pas, le blanc serait nettement mieux. Il faut que tu maigrisses », nous avons tous entendu ou dit de telles paroles au moins une fois à notre partenaire. Ce besoin de changer l’autre devient souvent impératif et peut prendre des proportions inquiétantes. C’est, en tout cas, ce que confirment Shirley et Patrick Payet, conseillers en matière de couple à la Cathédrale St-Louis, à Port-Louis. Ils animent, depuis 2001, les Cours de préparation de mariage (CPM) qui ont pour but de préparer les jeunes couples qui projettent de se marier.

Le couple Payet estime que ce genre de situation est courant lors des sessions de CPM. « Au départ tout va bien mais après un des deux va influer sur les choix quotidiens de l’autre. Dans le pire des cas, un des conjoints cesse de vivre, il subit. Il faut aimer la personne comme elle est, comme quand on l’avait rencontrée », explique le couple Payet. Dès le début de la relation, affirme-t-il, il faut savoir dire non. « Certaines personnes laissent faire au tout début et préfèrent changer quelques petites choses anodines pour faire plaisir à l’autre. Or, quand il est temps de dire non, il faut le dire.

Si par amour la personne veut qu’on change, et bien par amour elle comprendra qu’on ne veut pas changer. Si on ne dit rien, cela persistera et un jour on finira par exploser. La communication est primordiale au sein d’un couple, c’est un des thèmes que nous abordons d’ailleurs dans nos sessions car nous devons y accorder de l’importance. Trop de couples ne communiquent pas assez », poursuit ces derniers.

Cependant, nos conseillers en matière de couple estiment qu’il est tout aussi important de faire des concessions de temps en temps sans tomber dans l’extrême. « Il y a des changements qui pourraient s’avérer positifs comme dans le cas d’un partenaire fumeur auquel le conjoint demande d’arrêter, et bien ce sera un changement dans son intérêt.

D’un autre côté, le sociologue Surendr Nowbuth ajoute que c’est un phénomène qui s’accentue avec la modernisation. Il explique qu’auparavant, les couples se formaient par l’intermédiaire des parents.
« Le garçon ou la jeune fille devait accepter ce qu’on lui proposait. On se mariait à la personne sans tenir compte des particularités et tout au long de la relation, on s’en accommodait », dit-il.

Aujourd’hui, avec la modernisation, Surendr Nowbuth affirme que notre société est devenue une société consommatrice et cela expliquerait cette tendance à vouloir changer l’autre. « Que ce soit l’homme ou la femme, les deux travaillent de nos jours et passent la majeure partie de leur temps à l’extérieur de la maison. Ils voient ce que font les autres. La femme peut se dire que le mari de son amie s’habille mieux que le sien et veut à tout prix que son époux change sa façon de s’habiller. L’homme peut trouver en sa collègue une personnalité qui l’attire et peut forcer sa femme à adopter les mêmes comportements. Ce sont des facteurs qui poussent très souvent les gens à vouloir changer son conjoint », dit-il.

Vilasha Bhurton, 25 ans : « Les changements se font des deux côtés »
Vilasha Bhurton a rencontré son fiancé il y a un an et demi. L’envie de changer l’autre ne manque pas mais Vilasha affirme qu'il ne faut pas toucher à la personnalité de l’autre. Car, les changements concernent de petites choses très anodines. « Il y a des vêtements qu’il n’aime pas, porter et que moi j’aimerais bien qu'il porte. La petite astuce c’est que je lui offre des vêtements en cadeau, ce qui l’oblige à les porter. J’adore le noir et, lui, le marron. Une fois, je lui ai acheté un pantalon noir que je savais qu’il ne porterait jamais. Quand je le lui ai offert, il a hésité au départ mais a fini par céder pour me faire plaisir. Aujourd’hui, il adore ce pantalon », raconte Vilasha.

Si elle opère de petits changements sur son amoureux, elle avoue faire la même chose pour faire plaisir à son homme. « Avant je m’habillais comme une hippie et j’avais les cheveux très courts. Depuis que je l’ai rencontré, j’ai commencé à faire des concessions car il aime le style classique et les longs cheveux, ce que je fais maintenant pour lui plaire », dit-elle.

Sandra (prénom fictif), 34 ans : « Il faut des concessions intelligentes »
Deux personnes ayant deux personnalités différentes dans un couple peuvent-elles bien s’entendre et continuer à être ensemble ? Telle est la question que se posait Sandra au début de sa relation amoureuse. Aujourd’hui divorcée, elle revient sur les moments les plus pénibles de sa vie de couple. « Pendant la période où on se fréquentait, mon ex-mari et moi en vue du mariage, nous étions heureux comme des ados. Même si  lui et moi, nous avions des personnalités différentes, nous avions essayé tant bien que mal de faire des concessions. Personnellement, je passais sur beaucoup de choses dans le seul but de lui faire plaisir et d’éviter des disputes. Je me disais que les choses vont s’arranger et qu’on devait se donner du temps. Je me concentrais sur ses qualités et ses points forts.  On a alors décidé de se marier, j’avais 23 », raconte-t-elle.

Se changer pour faire plaisir
Après le mariage, la vie de Sandra a changé du jour au lendemain. « À peine quelques jours après notre mariage, mon mari a commencé à me faire des reproches sur des choses parfois très banales telles que ma coiffure et  ma garde-robe, entre autres. Il me disait comment je devais me coiffer, qu’elle robe je devais porter et comment me maquiller.

Des fois, rien que pour lui faire plaisir et pour qu'on soit en paix, je pliais à sa volonté. Cependant, j’avais envie quelques fois de vivre à ma manière mais c’était impossible. Comme, il dictait tout le temps ma vie, j’ai moi aussi commencé à lui dicter la sienne. Ce qui fait qu’on était constamment en conflit. On s’est progressivement distancé. Dispute après dispute, on n’arrivait pas à s’entendre. Un an après notre union, on a décidé de divorcer », relate-t-elle.

Aujourd’hui, 10 ans après son divorce, Sandra fait le point sur le besoin de changer l’autre dans un couple. « Je pense que si une personne s’obstine à changer son conjoint, il s’agit d’une preuve qu’il n’y a pas d’amour au sein du couple. À mes yeux, l’amour passe sur beaucoup de choses et permet d’accepter l'autre avec ses qualités et ses défauts », soutient la jeune femme.  

Jassodah Domur-Moodely, psychologue clinicienne : « Un besoin fort et insistant »
> Pourquoi y a-t-il ce besoin de changer l'autre au sein du couple ?
Nous parvenons à développer des  liens intimes et étroits avec une personne, car les  caractéristiques de cette dernière nous permettent de répondre à certains de nos besoins. Même si cette personne possède plus de qualités que de caractéristiques qui nous déplaisent, certains aspects de sa personnalité peuvent moins nous convenir, ou même nous heurter.

Ce déséquilibre est inévitable dans toute relation durable car il y a une différence de personnalité. Cette différence fait que certains comportements ou actions du conjoint ne sont pas acceptés par l’autre. C'est ce que suscite ce besoin de changer l’autre. Les changements involontaires sont importants et ils ont des répercussions sérieuses sur la vitalité du couple, mais ils ne sont pas les plus fréquents. Ce sont plutôt les changements précis qu'on tente systématiquement d'obtenir malgré les résistances du conjoint qu'on rencontre le plus souvent.

> Quelles peuvent être les conséquences sur la vie de couple ? Est-ce que cela peut conduire à la rupture ?
Une des principales raisons de discordances dans le couple est le désir de vivre à deux comme si on était seul. Il est alors difficile d'accepter que l'autre ait des goûts bien à lui, des manières qui lui sont particulières et même des besoins différents. Mais la différence ne comporte pas que des incon­vénients, elle peut nous convenir sous certains aspects et nous déranger sous d'autres.

Le besoin d'effectuer des changements chez notre partenaire peut être si fort et insistant que l’autre conjoint peut avoir l’impression d’être rééduqué ou remodelé. Dans certains couples, un conjoint peut accepter d’être changé par l’autre dans le seul but de plaire ou pour ne pas donner cours aux disputes. Cependant, certains conjoints résistent au grand étonnement de l’autre, car ce dernier estime qu’il agit dans l’intérêt du couple. Cette différence de perception peut engendrer des disputes au sein du couple et dans le pire des cas mener à la rupture.

> Pourquoi a-t-on tendance à rechercher la personne parfaite ?
Freud a mis en évidence qu'on ne rencontre que ce qui existe déjà dans sa propre inconscience "trouver l'objet aimé n'est en somme que le retrouver", telle serait la loi du désir humain. En d'autres mots, on est attiré par l'autre parce qu'il entre en résonance avec le petit enfant qu'on était et qui demeure au fond de soi. Chacun de nous a consacré beaucoup d’énergies à construire sa per­sonnalité.  L’identité à laquelle nous parvenons est bien adaptée aux exigences de personnes qui ont joué un rôle important dans notre développement  surtout celle de nos parents.

Nous avons développé une personnalité adaptée à la leur et à la dynamique de notre famille. Le partenaire qui pénètre dans notre intimité est nécessairement différent des parents auprès desquels nous avons appris à vivre. Non seulement, il ne peut en être autrement parce que chaque personne est unique,  mais il y a le fait que nous recherchons cette différence et c’est sur celle-ci que nous comptons pour combler, avec cet être les besoins auxquels nous n'avons pas trouvé réponse dans notre contexte familial.





Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus