26 April 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Cedric Ramasawmy

Cedric Ramasawmy

Le spécialiste lui aurait dit qu’il ne pourrait utiliser l’appareil laser de l’hôpital sauf  sur instructions du directeur. C’est ce qu’allègue une patiente qui s’est rendue à son rendez-vous le lundi 20 avril.
Elle se dit choquée par le contenu de la lettre qu’elle a reçue du Central Electricity Board (CEB). Sandrine Kalichurun, originaire de France, avait déposé une demande pour la fourniture d’électricité à son domicile du morcellement Mare-Sèche, à Péreybère. Le CEB lui réclame Rs 62 360, une somme jugée « exorbitante » pour la connecter au réseau.
Marie-Noëlle Ladouceur a été surprise lorsque les autorités ne lui ont pas approuvé la remise d’un passeport. La faute à un trait d’union qui manque dans son acte de mariage. Alors qu’elle devait effectuer un voyage en juillet 2014, elle a été contrainte de rester au pays. Cette mère de famille s’explique.
Nous avions évoqué ce cas dans notre édition du 15 janvier dernier. Des habitants de la région de Plaine Lauzun montraient leur inquiétude concernant la « pollution causée par la station thermique de Saint-Louis.»
Dans notre édition du lundi 6 avril, nous avions relaté le cas d’Ally. Cet ex-détenu, sans emploi, nous avait confié les motifs de son désespoir après son arrestation pour vol et sa condamnation. Son certificat de caractère n’est plus vierge et il a du mal à trouver un travail.
La situation semble s’être dégradée pour les planteurs de la région Solférino, n°5. Une cinquantaine de planteurs de légumes disent éprouver les pires difficultés, surtout qu’ils ont été privés d’eau durant deux semaines. Selon leurs dires, les officiers de la mairie de Vacoas / Phoenix ont réagi promptement pour résoudre la situation. Une solution temporaire qui leur fait craindre le pire.
Ally est désespéré. Cet ex-détenu a purgé une peine de trois ans de prison pour vol en 2009. Depuis cette condamnation, il éprouve toutes les peines du monde à se trouver un emploi permanent. Se retrouvant sur le pavé aujourd’hui, il supplie qu’on lui donne une chance de travailler pour pouvoir nourrir ses trois enfants.
Ils tirent la sonnette d’alarme contre les « canvasseurs illégaux» qui oeuvrent sur toutes les plages du littoral nord. Les opérateurs touristiques lancent un appel aux autorités, notamment à la Tourism Authority, pour qu’elles sévissent et sauvegardent leur gagne-pain.
L’ouverture de la route Phoenix / Beaux-Songes ne fait pas que des heureux. Et pour cause, ceux qui empruntent cette route à hauteur de la Clinique Medpoint et se dirigent vers la Louise et Vacoas ont recours à un raccourci. Ils utilisent la ruelle Shastri Road, Candos, et cela pénalise et perturbe les habitants qui sont montés au créneau.
Les élèves de la Pailles SSS et leurs parents sont remontés. Et pour cause : depuis septembre 2014, l’un des deux laboratoires informatiques est hors service. Malgré leurs multiples plaintes, leurs doléances se sont avérées vaines. Ils montent au créneau. Le ministère de l’Éducation réagit.
Page 1 of 44