26 January 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Cedric Ramasawmy

Cedric Ramasawmy

Philippe B. n’en revient pas. Cet employé du transport en commun a acheté une boisson gazeuse d’un litre dans une tabagie à Pointe-des-Lascars. Mais en rentrant chez lui, il a eu une désagréable surprise. La compagnie donne sa version des faits.
Drôle de situation pour Hugo Alex Roussel. Ce Mauricien, établi à Londres, avait acquis un téléviseur de 40 pouces le 18 décembre 2013. Coût : Rs 21 699. Un mois plus tard, il met le cap sur l’Angleterre et revient en octobre 2014. Ayant décelé un problème technique, la compagnie lui demande la coquette somme de Rs 34 168 pour réparer l’appareil.
Cette mère de famille souffre d’un cancer. Sa famille souhaite qu’elle soit traitée à l’étranger, mais le panel de spécialistes n’a pas agré à sa demande. Son fils, Shezad a exposé son cas sur les ondes de Radio Plus.
Ce qui devait être une période de festivité parfaite pour la famille Augustin a vite pris une autre tournure. Alors qu’elle a fait l’acquisition d’un four à micro-ondes pour les préparatifs des repas de la Noël et du Nouvel An, voilà que l’appareil rend l’âme trois semaines plus tard. La compagnie refuse de le changer.
La refonte du programme de la distribution de la méthadone ne plaît pas à tout le monde. Alors que le ministre de la Santé, Anil Gayan, avait indiqué, le mardi 6 janvier, sa décentralisation, les Forces vives Groupe Bien-Être de la Cité Chebel montent au créneau. Selon son président, les toxicomanes projetteraient une mauvaise image de leur région.
Nous avions évoqué ce cas dans notre édition du lundi 12 janvier. Les membres du personnel soignant auraient fait signer une décharge à un sexagénaire indiquant qu’il ne voulait pas rester à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo. Or, le médecin de service aurait recommandé son admission d’urgence après avoir subi une batterie de tests médicaux. Suite à ces allégations, la direction de l’hôpital a ouvert une enquête.
Le médecin de service lui aurait recommandé d’être admis d’urgence en salle cardiaque après avoir subi une série de tests médicaux. Mais faute de place, les membres du personnel soignant lui auraient fait signer une décharge indiquant qu’il ne voulait pas rester à l’hôpital. C’est du moins ce qu’allègue le fils du patient.
Elle aurait soumis sa demande au Central Electricity Board depuis février 2014. Depuis, la famille Seechurn attend de voir la lumière au bout du tunnel. Le CEB aurait informé la famille de la nécessité de placer un pylône d’électrique. Le paiement aurait été fait en novembre dernier, elle poireaute toujours.
Pendant que la majorité de la population accueillait avec liesse l’arrivée du Nouvel An et dépensait sans compter en boissons alcoolisées, victuailles et pétards, entre autres, cinq employés d’une compagnie de gardiennage, basée à Quatre-Bornes, prennent leur mal en patience. Ils attendent toujours de recevoir leurs salaires de décembre et leur boni de fin d’année. Ils ont alerté les autorités.
Il n’en revient pas. J.A., a acheté une bouteille de jus le 31 décembre dernier au coût de Rs 57 dans un supermarché de Port-Louis. Toutefois, à la maison, il devait constater que de l’écume s’en dégageait. « Il a été très facile pour moi de constater une anomalie, car j’achète ce produit tous les mois. » Dépité, J.A. a consigné une plainte auprès de la Consumer Protection Unit.
Page 1 of 40