08 July 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin

La magistrate Nadjiyya Dauhoo, siégeant en Cour correctionnelle de Port-Louis n’a pas accédé à la demande du ressortissant indien, Koolam Gangi Reddy, pour obtenir la liberté conditionnelle. Depuis mai 2014, il est recherché par les autorités indiennes pour plusieurs délits. En outre, les autorités indiennes ont soumis une demande d’extradition aux autorités mauriciennes. Motion qui sera débattue en novembre 2015.
Kamlessing Beerbul  fait de nouveau parler de lui. Il avait été condamné à 14 ans de prison pour le meurtre de son beau-père en mai 2007, et à deux ans de prison pour évasion de la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest (GRNO). Cette fois, la magistrate Razia Janoo–Jaunbocus, siégeant en Cour intermédiaire, lui a infligé trois ans de prison pour avoir donné des instructions pour escroquerie.
Il a été trouvé coupable d’homicide involontaire sur Dhrishtee Jeetoo. Le jury a tranché en faveur de la poursuite à une majorité de sept contre deux. La sentence sera prononcée aujourd’hui.
Le procès qu’intente le Directeur des poursuites publiques (DPP) à Siddick Chaddy et  à Prakash Maunthrooa dans l’affaire de Boskalis aura bien lieu. La magistrate Wendy Rengan, siégeant en Cour intermédiaire ce mercredi 1er juillet, a rejeté la motion d’arrêt des procédures présentée par les avocats des deux prévenus.
Bien qu’il n’ait pas examiné le corps de la petite Dhristee Jeetoo, décédée le 14 décembre 2010, l’ancien médecin légiste, le Dr Amar Charya Gujallu, est arrivé à une conclusion différente de son ancien confrère, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, sur la possible cause du décès de la fillette.
Après avoir purgé 42 mois de prison pour entente délictueuse dans l’importation de Subutex, Cindy Legallant fait de nouveau face à la justice. Cette fois, la commission anticorruption lui intente un procès pour blanchiment d’argent allégué.
Lorenzo Barnard Duval, 44 ans, un ancien ‘night auditor’ de l’hôtel Sugar Beach, a été acquitté par la Cour intermédiaire jeudi dernier. Il était poursuivi sous trois charges de faux en écriture sur des chèques volés à l’hôtel. Les faits remonteraient au mois d’août 2000.
Yavinash Luchmun est accusé d’avoir frappé à mort la fillette de trois ans sur un terrain de football. Or, personne ne s’est manifesté pour affirmer l’avoir vu commettre le crime alors que le quartier est résidentiel, dit-il. Son avocat a insisté pour que le jury visite les lieux. La poursuite objecte...  
Un Flacquois de 57 ans devra effectuer 120 heures de travaux communautaires. Il a été reconnu coupable, par la magistrate Wendy Rengan, siégeant en Cour intermédiaire, d’avoir escroqué Rs 30 000 une femme contre la promesse d’un emploi pour sa fille dans le secteur public.
Poursuivi pour avoir frappé à mort la fille de son épouse, Yavinash Luchmun a été appelé à la barre des témoins, mardi 23 juin, en cour d’assises. S’il concède avoir giflé la victime pour une ‘petite correction’, il allègue que les enquêteurs n’ont pas retranscrit fidèlement sa version et invoque la brutalité policière.
La fillette de trois ans est décédée en décembre 2010. Le chef du département médico-légal a affirmé lundi en cour d’assises que la petite Dhristee Jeetoo avait des blessures sur le corps. Un coup au foie lui a été fatal. Ce qui corrobore les aveux contestés de Yavinash Luchmun.
Le Mauritius Turf Club pourra recourir à une révision judiciaire en Cour suprême. Le Parquet n’a pas résisté à la motion faite lundi par le General Manager du club, Benoît Halbwachs, devant le chef juge Kheshoe Parsad Matadeen. L’affaire sera fixée ultérieurement.
Page 1 of 78
Podcasts