22 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like

Ouf de soulagement pour deux habitants de Curepipe. Ils ont été disculpés dans un procès devant la Cour intermédiaire, par le magistrat Azam Neerooa, pour faute de preuves. Le témoin à charge dans cette affaire s’est rétracté.
Deux habitants de Le Bouchon, à Mahébourg, ont écopé de six mois de prison par la Cour intermédiaire pour émission d’un faux billet de Rs 500. Ils sont Kevin Nawosah, un plombier de 27 ans, surnommé Ashwin, et Suryaraj Nawosah, un maçon de 25 ans, surnommé Kunal. Le délit a été commis le 28 août 2011 à Mahébourg, dans une maison de jeu.
La Cour intermédiaire a conclu qu’il y a eu un abus de procédure en poursuivant, pour la deuxième fois, l’ancien lord-maire de Port-Louis, Tirat Moossun. Elle a ainsi accédé à la motion de Me Gavin Glover, Senior Counsel, qui avait réclamé l’arrêt du procès contre son client pour abus de procédure.
Ouf de soulagement pour un clerc agricole des services vétérinaires du ministère de l’Agro-industrie. Accusé d’avoir demandé un pot-de-vin, ce dernier a été blanchi par la Cour intermédiaire pour faute de preuves.
La Cour suprême a annulé la peine infligée à Jayraj Chataroo en statuant que la magistrate, siégeant en première instance, a procédé à une mauvaise application de la loi.
Les videurs France Steven Saint-Pierre, Percy Tuyau et Harel Philippe réclament la radiation de l’accusation provisoire d’agression dont ils font l’objet en Cour correctionnelle de Port-Louis.
Ouf de soulagement pour un superviseur de restaurant. Il a été blanchi par la Cour correctionnelle de Port-Louis pour vente d’alcool à des mineurs.La Cour statue que la poursuite n’a pas pu établir les faits comme mentionnés dans l’acte d’accusation.
Le tribunal de Curepipe a maintenu la charge provisoire d’incitation à la haine raciale dont fait l’objet Mahboobkhan Wohedally. Ce dernier avait été arrêté dans le cadre des incidents le 15 février 2012 à Quinze-Cantons dans le cadre du pèlerinage vers Grand-Bassin.
La Cour correctionnelle de Port-Louis a rappelé un témoin à la barre,  mardi. C’était dans le cadre de l’enquête judiciaire sur les inonda­tions meurtrières du 30 mars 2013. Le sergent Goo­lap, affecté à la Criminal Investigation Division de Port-Louis Sud, a été entendu à nouveau. Cela, à la demande de la magistrate Ida Dookhy-Rambarrun.
Le Directeur des poursuites publiques (DPP) a obtenu gain de cause. Il avait interjeté appel d’une décision prononcée en faveur de Mary Joyce Chan Sow par le tribunal de première instance. Celle-ci avait conclu que l’acte d’accusation était défectueux. Mary Joyce Chan Sow était poursuivie pour taxes impayées sur des boissons alcoolisées.
Un homme de  36 ans a écopé de six mois de prison. Il a été reconnu coupable par la Cour intermédiaire d’avoir abusé sexuellement une mineure de 15 ans.
Pour agression commis sur un médecin de 60 ans, un Sudiste a été condamné à deux ans de prison par la Cour intermédiaire pour un délit commis le 28 novembre 2012 au domicile du médecin, à Surinam.

Tribunaux Popular Articles