24 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Friday, 18 January 2013 11:24

Drogue – Deux ans de prison pour une fausse déposition

Rate this item
(1 Vote)
C’est à l’aéroport de Plaisance que l’Adsu a effectué les trois premières arrestations dans cette affaire. C’est à l’aéroport de Plaisance que l’Adsu a effectué les trois premières arrestations dans cette affaire.
Une Curepipienne a écopé de deux ans de prison et une amende de Rs 10 000. La magistrate Kesnaytee Bissoonauth, siégeant en Cour intermédiaire, l’a trouvé coupable d’avoir consigné une fausse déposition à la police.
Marie Jeovani Arele avait affirmé avoir égaré son cellulaire dans une discothèque. L’enquête policière a établi qu’il avait servi dans une affaire de drogue.

L’arrestation de Marie Jeovani Arele, âgée de 28 ans, a eu lieu le 29 novembre 2006, soit près d’un an après l’arrestation d’un ressortissant zambien et de ses deux contacts locaux. Ces derniers avaient été appréhendés le 29 septembre 2005. Ils ont été poursuivis aux assises pour importation d’héroïne et de trafic de drogue. C’est dans le sillage de leur arrestation que la brigade antidrogue s’est intéressée à Marie Jeovani Arele.

L’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) s’est penché sur son cas après que l’enquête policière eut révélé que des appels téléphoniques avaient été échangés le 29 septembre 2005 et qu’une des cartes SIM utilisées appartenait à la jeune femme. L’assistant surintendant de police Ramgoolam avait mené une descente au domicile de l’accusée le 29 novembre 2006, Tout Court Lane, Curepipe. À la suite de cette perquisition, Marie Jeovani Arele a été interpellée.

Lors de son interrogatoire, elle avait indiqué aux enquêteurs qu’elle n’utilisait plus la carte SIM qu’elle avait perdue dans une discothèque à Grand-Baie. Cependant, les relevés des appels téléphoniques de Mauritius Telecom indiquaient que la carte SIM était toujours active lorsque l’Adsu a effectué les trois premières arrestations en 2005.

Marie Jeovani Arele avait ajouté qu’elle devait remettre la carte SIM à son ami Stephan Schafrer, un ressortissant suisse, chaque fois qu’il venait passer des vacances à Maurice. Dans sa déposition, elle ajoute que son ami suisse était présent dans la discothèque à Grand-Baie quand elle a perdu son cellulaire. Toutefois, l’enquête menée auprès du Passport and Immigration Office a révélé que Stephan Schafrer n’a jamais visité Maurice.

La magistrate Kesnaytee Bissoonauth s’est aussi référée à la déposition donnée par Marie Jeovani Arele à l’ASP Ramgoolam, le 29 novembre 2006, et dans laquelle elle précisait qu’elle était seule à utiliser ce téléphone. La magistrate s’est par ailleurs dite satisfaite que la carte SIM au nom de Marie Jeovani Arele avait bel et bien été utilisée dans une affaire de drogue, vu des appels échangés avec le téléphone d’un des protagonistes de cette affaire arrêtés en septembre 2005. « Vu les circonstances de cette affaire, la Cour ne peut occulter la gravité du délit. La loi prévoit une peine sévère pour ce délit, notamment une amende de Rs 10 000 à Rs 100 000 et une peine de prison de deux ans à dix ans », rappelle la magistrate Kesnaytee Bissoonauth.

Tout en prenant en considération le fait que Marie Jeovani Arele a un casier judiciaire vierge, la magistrate souligne que la Cour est tenue d’imposer une peine d’emprisonnement en vertu de l’article 47 de la Dangerous Drugs Act.
Dans sa défense, Marie Jeovani Arele avait affirmé que la poursuite n’a pu prouver qu’elle était bien la personne qui a effectué les appels compromettants avec ledit téléphone.



Nilen Kattany

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Tribunaux Popular Articles

Google+