25 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 25 January 2012 10:00

Tribunaux en bref

Rate this item
(1 Vote)
Des dommages réclamés aux héritiers de Prem Raddhoa
Le Senior Counsel Patrice Doger de Spéville réclame des dommages de Rs 5 millions aux héritiers de Prem Raddhoa pour arrestation illégale le 23 avril 2001. L’affaire a été appelée devant le juge Asraf Caunhye, siégeant en Cour suprême, mardi 24 janvier.
Me Sanjeev Teeluck­dharry, Siddhartha Hawoldar et Raj Ramsaha ont toutefois objecté à la demande de Patrice Doger de Spéville. Ils ont fait ressortir que les héritiers de Prem Raddhoa ne peuvent être tenus respon­sables des actions commises par un policier dans l’exercice de ses fonctions. Le juge Asraf Caun­hye a réservé son ruling. Patrice Doger de Spéville a retenu les services de sir Hamid Moollan.

Rs 1 000 d’amende pour vol d’un porte-monnaie
Karl Mootoosamy, un maçon de 41 ans habitant Résidence Malherbes, Curepipe, a été traduit devant la magistrate Sewpaul-Ramdour, mardi, pour avoir volé un porte-monnaie contenant une somme de Rs 525 et des documents le 16 janvier dernier. Le vol a été commis à la Rogers House, avenue John-Kennedy, à Port-Louis. L’accusé a plaidé coupable lors de sa comparution en Cour de district de Port-Louis et a écopé d’une amende de Rs 1 000 le même jour.

Un SDF arrêté pour escroquerie
Un entrepreneur de 33 ans, sans domicile fixe, a comparu en Cour de district de Port-Louis sous une accusation provisoire d’escroquerie. Vishnu Potigadoo est accusé d’avoir empoché la somme de Rs 263 000 au préjudice d’un habitant de Le Hochet, Terre-Rouge. Ce dernier avait porté plainte au poste de police de Pope Hennessy. Il affirme que le délit remonte au mois de novem­bre 2009 à Port-Louis. Le suspect a été reconduit en cellule policière après sa comparution en Cour de district de Port-Louis. Il comparaîtra à nouveau devant cette même instance le 31 janvier 2012.




Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Tribunaux Popular Articles

Google+