02 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 31 January 2012 10:00

Escroquerie alléguée de Rs 2 M – L’accusation provisoire contre Heerah rayée

Rate this item
(0 votes)
Le tribunal de Rose-Hill a rayé la charge provisoire retenue contre Mohamad Yusuf Heerah. La raison : le temps pris par les autorités pour loger une charge formelle. Le suspect avait été inculpé le 14 mai 2009 pour entente délictueuse.  La police l’accuse d’avoir, à la Prison de Beau-Bassin en janvier 2001, comploté avec Yassyr Mohun, Rebecca Villbrun et Aslam Komul pour escroquer plusieurs personnes. L’arnaque concernait la vente d’automobiles. Le montant escroqué s’élève à Rs 2 millions.
Me Rex Stephen, l’avocat de Heerah, a présenté une motion visant à rayer l’accusation provisoire retenue contre son client. Il invoquait l’abus de procédure, arguant qu’aucune accusation formelle n’avait été logée à ce jour contre son client. La poursuite, représentée par Me Mootien Pillay, devait appeler le sergent Balladeen, l’enquêteur principal dans cette affaire, à la barre des témoins. Il a indiqué que Mohamad Yusuf Heerah, même derrière les barreaux, n’en est pas à son premier délit. Il avait, en 2009 toujours, comploté avec d’autres prisonniers, pour faire entrer un téléphone portable et quatre cartes sim dans l’enceinte de la Prison de Beau-Bassin. L’enquête a été bouclée et le dossier envoyé au bureau du Directeur des poursuites publiques.

En juin 2011, a indiqué le sergent Balladeen, Heerah a purgé sa peine. Depuis, il est en détention préventive dans le cadre de la présente affaire, qui a été ouverte le 24 mars 2009. Il a admis que certaines dépositions manquent au dossier et qu’il ne sait pas quand une accusation formelle serait logée. La magistrate Meenakshi Bhogun-Ramjutton a alors décidé de rayer la charge provisoire, statuant que le temps mis par la poursuite pour loger l’affaire aura un effet préjudiciable sur l’accusé. Elle a néanmoins précisé que la poursuite pourra toujours loger une accusation formelle.



Kursley Thanay

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Tribunaux Popular Articles

Google+