21 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Loga Virahsawmy, présidente de Gender Links, revient sur le dernier ‘Gender Statistics publié par Statistics Mauritius, la semaine dernière. Elle apprécie qu’un grand nombre de femmes occupent des postes de responsabilités au sein de la Fonction publique et estime que le secteur privé a des efforts à faire à ce niveau. Les femmes travaillent davantage que les hommes, estime-t-elle aussi. Elle explique pourquoi.
Published in Interview

Si certains réclament le rétablissement de la peine de mort, d’autres déplorent l’absence de prise de positions des associations féministes dans le but de pousser les autorités à agir contre la violence domestique. Loga Virahsawmy, directrice de Gender Links à Maurice, aborde la question dans un mini-entretien accordé lundi 10 février au defimedia.info. 

Quatre femmes tuées depuis le début de l’année. Des internautes déplorent l’absence de prise de position des associations féministes dans le but de pousser les autorités à agir contre la violence domestique. Vos réactions…

Ce n’est pas normal. Je suis très agacée quand des internautes disent n’importe quoi. Je les encouragerai à se renseigner avant de réagir sur les forums. Qu’ils fassent un travail de recherche sur ce que nous faisons avant de nous pointer du doigt. 

Au niveau de Gender Links que faites-vous pour lutter contre la violence domestique ?

Les gens doivent comprendre que Gender Links ne s’occupe pas des cas de violence envers les femmes. Notre rôle est avant tout de faire des recherches. Nous œuvrons en étroite collaboration avec 12 localités pour conscientiser tout un chacun. J’invite les internautes à bouger pour nous donner un coup de main. Depuis ces incidents, plusieurs personnes m’ont proposé d’organiser des marches. Comme je l’ai indiqué précédemment, les marches ne servent à rien. Dans ces cas-là, mieux vaut s’attaquer à la source du problème. 

Vous avez déclaré sur Radio Plus que les autorités doivent agir dès qu’un cas de violence conjugale est rapporté. Que proposez-vous concrètement pour éliminer la violence à l’égard des femmes ?

Gender Links fait un travail holistique à tous les niveaux. Dans le cadre du projet NICE (National Institute for Civic Education), nous avons animé des causeries sur la violence auprès des jeunes. Très souvent, c’est là que sont détectés les premiers signes. En outre, il nous faut développer des stratégies nationales afin d’améliorer la situation. 

J’encourage le gouvernement à lire nos travaux de recherche, et à utiliser ces trouvailles lors de l’élaboration des plans d’action nationaux. 

Sir Anerood Jugnauth, leader du remake 2000, a affirmé samedi 8 février qu’il n’hésiterait pas à rétablir la peine de mort s’il disposait un jour d’une majorité à l’Assemblée nationale. Pensez-vous que la peine capitale sera la solution au vrai problème de la criminalité ?

Je suis contre la peine de mort à 100 %. Il y a des personnes qui aiment la vue du sang. Nous ne pouvons pas retourner à l’époque où l’on coupait les têtes en guise de punition. De quel droit peut-on prendre la vie d’un individu ? Et si erreur de jugement il y a, cela équivaudrait à la sanction d’un innocent. Pour réduire le taux de criminalité, il nous faut des mesures concrètes qui tiendront dans le long terme. Tout le monde doit mettre la main à la pâte et dénoncer les cas d’abus. C’est la responsabilité de tout un chacun.

Published in Live News
Voir ou se voiler la face ? Là est toute la question. Maurice est réputée pour être un bon élève dans plusieurs domaines. Dans le Baromètre régional 2013, Maurice a marqué un but en faveur de l’égalité du genre en ayant quadruplé son nombre d’élues au sein des collectivités locales.
Published in Tribune
Le Mauritius SADC Gender Protocol Summit and Awards débute, aujourd’hui, pour prendre fin demain avec une soirée de gala. L’événement viendra récompenser les partenaires engagés dans différents secteurs.
Published in Magazine
Monday, 24 September 2012 12:00

Pourquoi faire tant d’histoires maintenant?

Par rapport aux autres pays de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), la représentation féminine au sein des collectivités locales à Maurice est pathétique.
Published in Tribune
L’émission Talk of the Town, mercredi s’est intéressée à l’amour. Quelle importance donner à ce sentiment, ô combien important ? Est-ce qu’il est en perte de vitesse ? Les invités étaient Jean-Marc et Véronique Bardottier, Marie-Thérèse Kebler du Cours de Préparation au Mariage (CPM) et Loga Virahsawmy, directrice de Genderlinks.
Published in Interview
Sunday, 27 November 2011 11:50

Preventing violence against women

In 1999, the UN General Assembly designated the 25th November as the International Day for the Elimination of Violence against Women. All around the world, the international day against violence against women will be
marked by different activities in order to raise public awareness of the problem which unfortunately still persists in many societies. The international day against violence against women also launches the 16 days of activism against gender violence.
Published in Society
Inclure l’étude des genres dans les modules des cours en communication et journalisme. C'est l’objectif de Gender Links qui a procédé au lancement du livre « Gender In Media Education » à l’Université de Maurice, en collaboration avec le département de Communication de l’Université.
Published in Actualités

Tribune Popular Articles

Google+