02 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like

Il est dans l’impasse. Depuis deux mois, dit-il, la Sécurité sociale a crédité la pension qui lui revient sur le compte bancaire de son frère... décédé. Une situation découlant d’une erreur de Yves Ravat : il a remis un mauvais document au préposé de la Sécu qui doit maintenant obtenir de la banque qu’elle rectifie l’erreur.
Wednesday, 01 October 2014 13:01

The Vale : Controverse autour d’un édifice religieux Featured

Written by
Il allègue que les dirigeants d’un édifice religieux entreprennent des travaux de construction illégale. Le hic, affirme Hurrynarain Ramdour, c’est que ces travaux d’agrandissement empiètent sur sa propriété privée. Il a alerté les autorités qui lui demandent de faire respecter son bon droit.
Cinquante mille roupies. C’est la somme que requiert Kumar Hemman Hurrynaran pour se rendre en Italie. Ce montant permettra à cet homme âgé de 59 ans de subir une transplantation rénale.
Tuesday, 30 September 2014 13:03

À Triolet : Une sexagénaire privée de son droit de passage Featured

Written by
Quand elle n’est pas pourchassée par des chiens, Anjani Gayaram est privée de son droit de passage, à Geetanjali Road, Triolet. Elle pointe du doigt son neveu. Interrogé, Me Kailash Trilochun conseille à la dame de loger une injonction contre le neveu ...
Veeren est dans le flou. Cet habitant de Pointe-aux-Piments de 37 ans se dit victime d’un « mauvais coup » que lui auraient joué son frère et son cousin. Ce qui lui aurait valu d’être privé d’un bien dont il aurait dû hériter. Explications du notaire Ashvin Krishna Dwarka.
Tuesday, 30 September 2014 13:01

Les eaux usées déversées sur la route Featured

Written by
Un commerce engagé dans la préparation de mets, sis rue Srimati Indira Gandhi, à Triolet, est source de problèmes pour le voisinage. Ses voisins lui reprochent de déverser ses eaux usées sur la route.
Une locataire allègue que son propriétaire l’a mise à la porte alors que ses effets personnels sont restés à l’intérieur. Entre-temps, Marie-Yanne H., une mère célibataire, est à la recherche d’un toit.
La précarité d’emploi dans le village Le Morne est une réalité qui touche durement les habitants. Chacun se débrouille comme il le peut pour se sortir de l’ornière.
Le ministère de l’Environnement et le Programme des Nations unies pour le Développement multiplient les campagnes de sensibilisation pour la protection des mangliers qui poussent dans les zones marécageuses sur le littoral. Cette plante aquatique aux racines curieuses et aux branches touffues qui offrent un habitat protégé aux poissons, crustacés et aux oiseaux.
Il a contracté un prêt de Rs 20 000 pour s’acheter un ordinateur en l’an 2000. Quatorze ans après, la Banque du Développement de Maurice (DBM) lui réclame un paiement de Rs 13 000.
Des habitants de Pailles sont furieux et pestent contre certains habitants « très peu concernés par leur environnement ». Ils font état de deux terrains vagues, situés dans une rue principale de la localité, sur lesquels trônent une trentaine de voitures endommagées, qu’ils qualifient de « eyesore ».
Vif mécontentement chez certains planteurs dont les terrains sont situés à Camp Délia, Pointe-aux-Piments. Ils sont importunés par une odeur infecte émanant des restes de poulet. Ils font appel à la Police de l’Environnement et au ministère de la Santé...

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+