25 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Thursday, 15 November 2012 12:00

Une porte divise le syndic et un gérant – La mairie : « La commerçante poursuivra ses activités » Featured

Rate this item
(0 votes)
À côté des appartements Colibri, le petit commerce pose problème. À côté des appartements Colibri, le petit commerce pose problème.
Une commerçante opère légalement devant les appartements de la NHDC de La Tour Koënig depuis plus de dix ans. Des résidents voudraient qu’elle fasse de la place en vu de l’installation de poubelles fermées à cet endroit. La mairie soutient la commerçante, au grand dam du syndic.
Opérant depuis une dizaine d’années, la propriétaire du tricycle vend des produits alimentaires. Il est installé à quelques pas des appartements Colibri. Voulant installer une porte pour un coin poubelle en dur, les résidents ont soumis une requête auprès de la mairie et à la gérante de ce commerce pour lui demander de déplacer le tricycle en question. La réponse de la mairie a été cinglante.

« On nous a remis une lettre, datée du 9 novembre dernier, mentionnant que le tricycle « opère en toute légalité ». D'ailleurs, il y est aussi mentionné que des officiers de la mairie ont fait le déplacement pour faire un état de la situation. Les détails qui figurent dans le document sont comme suit : « It has been observed that the structure under reference put up by Mrs. xxx is an established trade. Moreover, as per our records, the latter is holder of a valid licence to trade as General Retailer-Foodstuff (excluding liquor) and Non-foodstuff ». Une autorisation d’activité qui ne convient pas aux résidents des alentours.

« Vous savez, la NHDC a le droit de céder l’usage d’une portion commune à n’importe quel résident. De plus, étant donné que le permis d’opération du commerce est en règle, nous ne voyons aucun moyen de sanctionner le commerçant. La mairie ne leur donnera pas le feu vert pour aménager cette porte comme ils en ont fait la requête. On ne peut pas détruire une partie de ce commerce pour une porte », nous a déclaré un cadre de la mairie de Port-Louis.  

« Avec la mise en place du nouveau syndic, nous avons entrepris des démarches pour construire une poubelle en dur. Chose qui a été faite. Le problème c’est qu’une partie du tricycle fait obstruction à la porte que nous voulons installer. Nous avons demandé au gérant de prendre les dispositions nécessaires. Mais ce dernier refuse », indique un représentant du syndic.

Fixé sur des supports en béton, les dimensions du tricycle en question sont de 5 x 2 m. Jugeant que le commerçant « fait fi » des règlements de la NHDC, les représentants du syndic s’interrogent sur l’octroi du permis d’opération. « Nous ne nous sommes jamais souciés du tricycle jusqu’au mois dernier. On n’a rien contre ce commerce. Comment faire pour stocker les déchets dans cette case poubelle ? » s’interrogent les résidents.

« Pour nous, il est hors de question de déplacer ne serait-ce qu’une partie de ce tricycle. Les résidents ont été informés de notre décision au mois d’octobre », conclut le cadre de la mairie. Il nous a été difficile de mettre la main sur le directeur de la NHDC pour une réaction.



Fernando Thomas

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+