30 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 22 January 2013 12:27

Introduction d’une ‘fee’ pour le traitement des eaux usées – La WMA : « Nous ne réclamons qu’une charge minimale » Featured

Rate this item
(0 votes)
Les nouvelles redevances pour le traitement des eaux usées font des mécontents. Les nouvelles redevances pour le traitement des eaux usées font des mécontents.
Les propriétaires de camions spécialisés dans le transport des eaux usées sont remontés contre la Wastewater Management Authority. Celle-ci a annoncé l’introduction d’une redevance de Rs 25 par mètre cube pour chaque camion qui viendrait déposer son contenu à la station de traitement de Roche-Bois.
«C’est une charge minimale qui sera réclamée », a indiqué le res­ponsable de communi­ca­tion de la Wastewater Manage­ment Authority (WMA), Sunil Jaunky. Cette mesure entrera en vigueur le 1er février et concerne tous ceux utilisant les facilités de la station de traitement des eaux usées à Roche-Bois. « Jusqu’à présent ce service était gratuit », précise-t-il.

Une perspective qui ne réjouit pas les opérateurs du secteur. « Nous devrons débourser Rs 200 pour chaque camion d’une capacité de huit mètres cubes. Si le camion effectue cinq voyages quotidiens vers la station de traitement, nous devrons payer Rs 1 000 par camion et par jour. En une année, c’est une somme totale de Rs 365 000 par camion que nous devrons débourser en faveur de la WMA », indique Dhagadisen Siven, un des directeurs de la société D. Siven qui possède une dizaine de camions pour le transport des eaux usées.

« Nous avons informé tous ceux concernés par ces nouveaux règlements. Les opérateurs de camions transportant des eaux usées devront fournir une garantie bancaire sous forme d’un chèque à la WMA. Leurs paiements seront déduits au fur et à mesure qu’ils utilisent la station d’épuration de Roche-Bois. Ils auront jusqu’au 29 janvier pour finaliser ces arrangements auprès de la WMA », affirme Sunil Jaunky.

Les 70 opérateurs de camions transportant des eaux usées ne l’entendent pas de cette oreille.  Ils comptent mettre sur pied une association afin de faire entendre leur voix. « Il y a six ou sept ans, nous payions une redevance annuelle de Rs 5 000. Puis celle-ci est passée à Rs 10 000. Le montant qu’on nous demande de payer est exorbitant. Nous devrons passer ce coût au public. Déjà, certains clients trouvent élevée la somme de Rs 1 000 que nous réclamons pour une course », souligne Dhagadisen Siven.

Toutefois, la WMA ne compte pas céder aux pressions. « L’introduction de ces redevances est en ligne directe avec notre objectif de faire de la WMA une organisation viable financièrement. Ce que nous leur réclamons n’est qu’une charge minimale. Ceux qui ne s’acquittent pas de la redevance ne pourront accéder à la station de traitement des eaux usées », prévient Sunil Jaunky.

Les nouvelles redevances
Un communiqué a été publié le 9 janvier dernier informant le public de l’entrée en vigueur des redevances pour différents services offerts par la WMA. Ces services sont, entre autres, la vérification des plans des égouts, des stations de traitement et des systèmes d’évacuation de déchets (Rs 800 par intervention), le déblaiement des blocages au niveau des locaux industriels, commerciaux et/ou publics dans les régions desservies par le réseau du tout-à-l’égout (quand le blocage est situé dans un rayon de moins de cinq kilomètres, la redevance est de Rs 1 000 par intervention ; entre 5 et 10 kilomètres, la redevance passe à Rs 1 500, de 10 à 25 kilomètres, il faudra débourser

Rs 2 000 et si le blocage se situe dans un rayon de plus de 25 kilomètres, la redevance est de Rs 2 500 par intervention); disposer des eaux usées à la station de traitement (Rs 25 par mètre cube); autorisation pour un permis de construction (Rs 800 par mètre cube), présence aux réunions et visites des sites convoquées par des promoteurs privés (Rs 1000 par visite), supervision de test de percolation (Rs 700) et autorisation pour l’évacuation des eaux usées en vue d’une demande pour l’obtention d’un permis de développement de morcellement (premiers cinq lots : Rs 200 par lot; du 6e au 10e lot : Rs 300 par lot ; du 11e au 20e lot : Rs 500 par lot et du 21e lot et au-delà : Rs 800 par lot).

Le communiqué rappelle que l’introduction de ces redevances est conforme aux ‘Regulations 3 (1) and 4 (2)’ effectuées sous la Section 47 de la Wastewater Management Authority Act. La Governement Notice No 186 de 2012 donne force de loi à ces nouvelles ‘Regulations’.



Sunil Gopal

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+