21 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 24 January 2013 12:04

Sorèze – Les passagers d’un autobus en feu laissés-pour-compte Featured

Rate this item
(2 votes)
L’incident s’est produit sur l’autoroute à Sorèze. L’incident s’est produit sur l’autoroute à Sorèze.
Mercredi dernier, un autobus d’un opérateur individuel a été la proie des flammes. Les passagers déplo­rent n’avoir reçu aucune consigne du receveur et encore moins du chauffeur. En l’absence d’une plainte, la National Transport Authority peine à démarrer une enquête…
Plus de peur que de mal… Mercredi dernier vers 17 h 20, les passagers ayant pris place à bord d’un autobus individuel de la ligne 93 en direction de Providence ont craint le pire. À hauteur de Sorèze, l’autobus dans lequel se trouvaient une trentaine de passagers a été la proie des flammes. Affolés, ces derniers ont été laissés-pour-compte. Ils déplorent n’avoir reçu aucune consigne ni du receveur, ni du chauffeur. C’est du moins ce que Le Défi Quotidien a appris d’un usager, lundi, sur l’antenne d’Xplik ou K.

Selon l’intervenant, l’incendie s’est déclenché à l’endroit où se tient toujours le receveur. À ce moment précis, le chauffeur a freiné avant de se garer sur les bas-côtés de l’autoroute et il est descendu de l’autobus. Le receveur lui a emboîté le pas, alors que les passagers hurlaient à l’intérieur. « Ena dimoune fine blessé. Zot pé traverse banquette pou sorti. C’était la panique. Zot pa fine dir nou narien ki bisin deçane », déplore notre interlocuteur qui aurait tenté de calmer les esprits. Il aurait ensuite aidé les passagers à descendre du bus sinistré. Heureusement, aucun blessé n’est à signaler.

Dans une déclaration accordée au Défi Quotidien, Cyril Appajalah appelle à la responsabilisation des opérateurs. Selon le Transport Controller de la National Transport Authority (NTA), le receveur et le chauffeur auraient dû assumer leurs responsabilités, car ils sont maîtres à bord de leur véhicule. Cependant, en l’absence d’une plainte officielle, la NTA peine à initier une enquête.  

Doopsing Gowrisungkur, membre honoraire de la Federation of Bus Owners Cooperative Society Ltd, qualifie l’attitude du chauffeur et du receveur de « honteuse ». Selon lui, cela relève d’un manque d’éducation (ou de formation ?). En sa capacité de membre honoraire, M. Gow­risungkur compte envoyer un mémo à la fédération pour réclamer des sanctions avec l’approbation de la NTA. « Je pense également demander à la fédération d’informer tous les employés que, dorénavant, en cas d’une panne ou d’incendie, le chauffeur est considéré comme le capitaine à bord, il devrait être le dernier à sortir de son véhicule », réagit-il.




Emma Chelumbrum

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+