20 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 24 January 2013 12:10

Ruisseau du Pouce – Les autorités enquêtent sur la mort de centaines de poissons Featured

Rate this item
(0 votes)
Des analyses de l’eau du ruisseau  seront menées pour connaître la cause  de la mort de ces poissons. Des analyses de l’eau du ruisseau seront menées pour connaître la cause de la mort de ces poissons.
Des centaines de poissons ont été retrouvés morts, flottant dans le Ruisseau du Pouce à Port-Louis, mercredi. La mairie de Port-Louis a envoyé une équipe de vingt-deux personnes pour travailler au nettoyage de ce ruisseau. Le ministère de l’Environnement a initié une enquête.
Un triste spectacle s’est offert aux yeux des nombreux passants, mercredi, aux abords du Ruisseau du Pouce, à Port-Louis. C’est Camille Aliphon, le gardien de la Cerné House, qui a tiré la sonnette d’alarme et alerté les autorités municipales. Il raconte que, chaque matin, dès qu’il prend son travail, il a l’habitude de nourrir de miettes et de mie de pain les poissons qui ont élu domicile dans ce ruisseau.

« Ces poissons donnent un certain charme à ce ruisseau, autrefois réputé pour odeur nauséabonde en raison des détritus qui y étaient balancés. Hier, vers 5 heures 30 du matin, en passant devant ce large canal qui traverse le Jardin de la Compagnie, je suis tombé des nues. J’ai aperçu les cadavres de poissons qui flottaient, ventre en l’air. C’était un spectacle à vous remuer les tripes. Il y en avait des centaines et de plusieurs variétés. J’ai notamment compté près d’une cinquantaine d’anguilles, entre autres espèces. Il y en avait de toutes les tailles, des petits comme des gros », relate au Défi Quotidien, le gardien tout bouleversé par cette tragédie.

Le vieil homme soupçonne un acte malveillant. « C’est certainement un poison qui les aura tués. Dans l’état dans lequel j’ai trouvé ces poissons, je présume que des produits chimiques ont été déversés dans ces eaux. Il y a également un bâtiment en construction qui déverse ses eaux usées dans ce ruisseau », déplore-t-il, indigné.
 La mairie de Port-Louis n’a pas tardé à réagir, face a ce crime causé contre l’environnement. Elle a aussitôt dépêché une équipe de vingt-deux personnes pour s’activer au nettoyage de ce ruisseau et éviter une pollution plus substantielle des lieux. Le ministère de l’Environnement, également alerté, a initié une enquête.

« Des échantillons de cette eau ont été pris par des officiers du ministère de l’Environnement aux fins d’analyses. Les autorités ne pourront se prononcer sur la cause de cette mort soudaine d’autant de poissons sans avoir effectué des tests appropriés. C'est le ministère de l'Environnement qui a pris l'affaire en main », soutient une source de la mairie de Port-Louis. Cette même source de préciser au Défi Quotidien que la tâche de la municipalité se limite au récurage de ce ruisseau. Elle déclare en outre que le nettoyage s’effectue jusqu’aux canaux du Caudan Waterfront.  

Au LakePoint l’an dernier
Rappelons par ailleurs qu’un incident similaire s’était produit à Curepipe, l’an dernier. Les citadins avaient à déplorer la mort de centaines de poissons dans le bassin du LakePoint, forçant le gérant des lieux à vider ledit bassin et à transférer les poissons. Une panne des pompes chargées d’oxygéner le bassin aurait causé cette mort subite. Depuis, les Curepipiens attendent toujours le retour de ces chers animaux à écailles.




Sabine Lourde

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+