29 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Monday, 11 February 2013 11:37

Plaisance-Rose-Hill – Un répit après quatre jours sans eau Featured

Rate this item
(0 votes)
Ils peuvent pousser un ouf de soulagement. Les résidents de l’avenue Ste-Thérese étaient montés au créneau après avoir passé quatre jours sans eau dans les robinets. Les mesures tardant à prendre forme, l’équipe du Défi Quotidien a dû intervenir auprès de la CWA. Récit.
 Depuis lundi le 4 février, les habitants de l’avenue Ste-Thérèse, à Plaisance, Rose-Hill, disent souffrir d’une fourniture en eau adéquate. Ils affirmaient avoir contacté la Central Water Authority (CWA)  pour solliciter de l’aide. « Mais il semblait que nos plaintes n’aient jamais été prises au sérieux. Les inspecteurs ne sont même pas venus sur les lieux pour voir la… source du problème. La seule chose qu’on m’a dite, c’est qu’on allait envoyer un camion-citerne d’eau potable que j’ai cependant refusé»,  déclare Shameer Hossain Saeb, qui habite cette même rue.

 Pour ces autres résidents, l’action la plus raisonnable était de trouver la cause de leur problème et y remédier. «L’avenue Ste-Thérèse est entre deux rues où l’eau coulerait à flots 24 heures sur 24. Par contre, il semblerait que nous soyions les enfants pauvres du quartier. Les officiers de la CWA n’étaient pas empressés à nous sortir de cette situation embarrassante », poursuit notre interlocuteur.

 Le Défi Quotidien a contacté le chargé de communication de la CWA qui a pris des mesures assez rapidement. Comme promis, le même jour, le vendredi 8 février, un inspecteur s’est rendu à l’avenue Ste-Thérèse pour un constat de visu. Vers 16h45, l’eau coulait à nouveau dans les robinets. Les habitants se disent satisfaits de cet heureux dénouement et espèrent que, la prochaine fois, il n’y aura pas d’atermoiements quand l’avis d’un expert est sollicité pour trouver la cause d’une telle interruption de la fourniture en eau potable.



Sabine Lourde

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+