25 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 13 February 2013 12:00

Salaires impayés – Son employeur le prive de Rs 7 000 de bonus Featured

Rate this item
(1 Vote)
Durant deux années consécutives, Richard Bégué, un aide-maçon de 34 ans, ne percevait que Rs 2 000 de bonus de fin d’année, alors que ses collègues touchaient une somme supérieure. « Je suis illettré. Je ne pouvais vérifier l’exactitude de ce qui m’était dû et je ne savais vers qui me tourner », explique Richard Bégué.
 Voulant avoir le coeur  net sur la question, il décide de se rendre au Bureau du Travail pour se renseigner sur son salaire. Une démarche qui s’avérera fructueuse et qui lui fera prendre conscience qu’il a été en effet sous-payé.

« Quand je me suis tourné vers le Bureau du Travail, en décembre dernier, j’ai alors appris que j’aurais dû percevoir un boni de Rs 9 000, mais mon employeur ne m’a remis que Rs 2 000. J’ai donc décidé de porter plainte », explique Richard Bégué.
Sachant que son employé a engagé des actions contre lui, après s’être informé des dispositions de la loi, l’employeur souhaite désormais licencier Richard Bégué. « Le Bureau du Travail lui a signifié qu’il devait me payer Rs 30 000 s’il voulait me licencier. L’employeur a refusé, prétextant n’avoir pas les moyens. Toutefois, il m’a proposé la somme de Rs 15 000 que j’ai accepté », indique notre interlocuteur.

Cependant, les jours passent et toujours aucun signe de l’employeur qui ne respectera pas l’échéance prévue pour le 30 janvier. Par la suite, il repoussera le délai au 4 février. Le 8 février toujours aucun paiement à l’horizon. « Je suis père de quatre enfants qui sont à l’école. Ma femme est femme au foyer et me voila sans emploi depuis décembre. Que faire ? » s’interroge Richard Bégué inquiet.

Contacté par Le Défi Quotidien, l’employeur affirme qu’en raison de problèmes financiers, il n’a pu réunir les Rs 15 000. Il promet que d’ici le lundi 11 février, il remettrait l’argent à l’officier du Bureau du Travail.

Au Bureau du Travail, on nous confirme avoir reçu l’argent de l’employeur. Sauf que ce dernier a déposé Rs 5 000, promettant de régler le reste (soit Rs 10 000) la semaine prochaine. Richard Bégué devra prendre son mal en patience.




Sabine Lourde

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+