29 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Friday, 15 February 2013 15:00

Appel à la solidarité Nelly, deux ans, leucémique, a besoin de vous Featured

Rate this item
(4 votes)
Cela fait un an que la vie de la famille Larhubarbe de Curepipe a changé. Les parents de la petite Nelly se battent tous les jours pour que vive leur fille. Cette famille modeste fait aujourd’hui appel à votre générosité pour les soins de la fillette…
Elle n’a que deux ans. Pourtant, les membres de sa famille ne comptent plus les fois où elle a dû se rendre dans un centre hospitalier. Cette petite poupée qui fêtera ses trois ans en avril ne célébrera pas son anniversaire avec sa famille.

Elle a pris l’avion pour l’Inde avec sa maman pour la troisième phase de son traitement. Un traitement qui durera plus de deux mois. Deux mois, n’est-ce pas long pour une gosse de cet âge ? Mais chez Nelly, aucun signe de découragement. Ce serait mal la connaître. Cette dernière est toujours souriante, elle incarne la joie de vivre, un peu comme si elle voulait dire à tous les adultes qui considèrent sa maladie comme une fatalité de ne pas s’en faire. Elle est forte la petite Nelly.

Ce n’est pas ses parents qui diront le contraire. Sa mère explique que chaque fois qu’elle ressent un petit découragement, elle imagine l’incroyable force dont fait preuve son petit ange. Elle se dit : « Pour elle, je dois faire face à toutes ses difficultés. » Selon sa mère, mis à part ses problèmes de santé, Nelly est comme tous les enfants de son âge. « Elle parle bien, aime jouer et rigoler, elle adore le séga ».

À la maison, toute la famille a dû se réorganiser pour rendre que Nelly se sente bien et qu’elle ne souffre pas. « Nous avons dû apporter des changements à la maison. Il faut être très vigilant : éviter qu’il y ait de la poussière dans sa chambre, ne pas la laisser utiliser notre salle de bains, utiliser un stérilisateur et surveiller son alimentation. Nous avons de la chance d’avoir avec nous les deux grand-mères qui s’occupent bien de Nelly pendant que mon mari et moi sommes au travail. »

La petite Nelly n’avait que quelques mois lorsque ses parents ont appris sa maladie. Sa mère revient sur ses moments douloureux : « Nelly allait à la crèche, mais elle était souvent malade. Je l’ai emmenée plusieurs fois chez des médecins, mais elle demeurait mal. Puis un jour on l’a emmenée à l’hôpital. C’est là, qu’après avoir fait plusieurs examens, on nous a informés qu’elle souffrait d’un ‘Acute leukemia’. C’était un vrai choc pour toute la famille. J’étais enceinte de mon deuxième enfant. Les médecins nous rassuraient en nous disant qu’il y avait des traitements et qu’elle ne mourrait pas. Depuis, nous nous battons tous les jours pour que notre fille vive… »

Traitements coûteux
Les traitements suivront et coûteront de plus en plus cher. Si bien que la famille se retrouve en difficultés financières : « La première fois que nous nous sommes rendus en Inde, le gouvernement nous a aidés, puis nous avons dû nous débrouiller seuls.

C’est grâce au soutien de la famille, des amis et de gens qui nous connaissent que nous avons pu partir une deuxième fois. Nous organisons souvent des marchés aux puces, des petites foires et des miniventes de gâteaux pour récolter des fonds. Je dois dire que la municipalité de Curepipe nous a toujours soutenus dans nos démarches. Je voudrais remercier tous ces gens qui m’aident, mes collègues, mes employeurs qui m’accordent des congés pour être avec ma fille. Il y a aussi toutes ces personnes que nous n’avons jamais rencontrées, mais qui nous aident en faisons des dons et toutes celles qui nous laissent des messages d’encouragement et des prières sur notre page Facebook ‘Anou Aide Nelly’… »

Encore une fois, la famille Larhubarbe doit se tourner vers la générosité du public pour les soins de la petite Nelly. Quelle que soit votre contribution, elle représentera une aide énorme à cette famille. « Le doc­­teur nous a dit que Nelly avait 80% de chance de vivre, ces 80% représentent le côté médical…nous vou­lons êtes ces 20% qui restent…aidez-nous svp… », lance cette maman de toutes ses forces… Pour vos dons, vous pouvez contacter Le Defimedia sur le 208 6002.



Last modified on Friday, 15 February 2013 15:23
Melanie Valere

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+