23 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Thursday, 21 February 2013 13:15

Accident dans un bus individuel – Sa jambe s’est enfoncée dans le plancher Featured

Rate this item
(1 Vote)
La jeune femme a été blessée  à la jambe droite. La jeune femme a été blessée à la jambe droite.
Elle a eu la peur de sa vie. En descendant d'un autobus individuel, le 11 février, Vimla a vu sa jambe droite coincée dans le plancher en tôle du véhicule.
Dans sa chute, sa jambe a été blessée et les médecins craignent des complications aux genoux et à la cheville droite. Condamnée à garder le lit, et traumatisée par cet accident, la dame envisage des poursuites contre le propriétaire du bus pour négligence.

Alors qu’elle se confie au Défi Quotidien, le souvenir de ces instants douloureux provoque ses larmes. « Il n’y a pas que la souffrance vécue lorsque ma jambe est entrée dans ce trou du plancher. Il y a aussi l’humiliation, la honte ressentie quand je me suis retrouvée dans une situaiton inconfortable, voire indécente, devant tous ces passagers. Je suis encore révoltée. Comment peut-on tolérer tant de négli­gence ? Ce 11 février, j’aurais pu perdre la jambe», relate la jeune femme.

Il est 8h30. C’est à Rose-Belle que cette employée d’une firme comptable d’Ebène est montée à bord du bus. « Il y avait deux personnes debout. Le receveur m'a demandé de me mettre complètement à l'arrière. J’ai obtempéré », explique Vimla. « J'étais assise trois banquettes avant la porte de secours. Arrivée à destination, je me suis levée. A quelques pas de la sortie, mon pied a glissé. Ma jambe s’est enfoncée dans le plancher du bus. J’ai eu très peur. J’ai cru que ma jambe aller toucher l’as­phalte ou qu’elle allait se re­trouver coincée dans un engre­nage. En fait ma jambe a enfoncé le panneau de plywood qui recouvrait ce trou dans le plancher… »

Outre les douleurs qu’elle a ressenties au bas-ventre, à la hanche et au dos, notre inter­locutrice s’est retrouvée dans une posture délicate. La victime est aussitôt transportée à l'hôpital. La jambe droite bandée, elle a regagné son domicile le même jour.

Caillots aux genoux
Jeudi dernier, Vimla se rend à l'hôpital Victoria Candos, pour ses traitements. Le médecin décèlera la présence de caillots sanguins aux genoux, ainsi que des hématomes résultant de l’écrasement de chair autour de la jambe lors de sa chute brutale. « Le médecin nous a affirmé que l'état de sa jambe aurait pu s’aggraver si nous avions tardé à nous rendre à l’hôpital », raconte l'époux de la victime. « L’opérateur de l’autobus affirme qu’il va me dédommager. Mais l'argent peut-il faire oublier le traumatisme que j'ai vécue ? », demande Vimla. Elle est bien décidée à entrer une action en Cour pour réclamer justice.

Sollicité pour un commentaire, l'opé­rateur du bus pointé du doigt nous assure que « des démarches ont été en­clenchées auprès de son assureur en vue du dédommagement de la victime ». Notre interlocuteur réfute toute négli­gence coupable. « Le bus a été vérifié par le conducteur et le receveur avant sa mise en route ce jour-là. Nul n’est à l’abri d’un accident. L’un des rivets qui tenaient cette plaque de plywood a pu céder sous les vibrations du bus. Nous ferons tout pour dédommager la victime », a-t-il souligné.



Last modified on Thursday, 21 February 2013 14:01
Fernando Thomas

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+