27 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 13 February 2012 12:11

À Chemin-Grenier – Un hameçon dans son poisson

Rate this item
(0 votes)
Jean (prénom fictif) a eu le choc de sa vie mardi dernier, en constatant que la tête de poisson qu’il allait manger contenait … un hameçon ! Pris de colère, il est parti réclamer des explications auprès du revendeur.
Friand de bouillon de brèdes, son épouse lui avait demandé, mardi dernier,  de cuisiner des têtes de poissons « vieille » dans du ‘brède mouroun’. Il a acheté une  barquette contenant deux têtes de poissons  surgelés à Rs 47. Quels ne furent son étonnement et sa colère, en découvrant un objet étranger dans la gorge du poisson, en l’ouvrant.

« L’hameçon était de couleur marron. Il ne comportait pas le bout où l’on attache habituellement la ligne en nylon. Tout laisse croire que le poisson se serait débattu, avant de finalement briser l’hameçon », relate Jean.  « Tout de même, je me demande comment un tel poisson a pu atterrir dans un supermarché ? C’est incroyable… ! »  Jean est parti retourné sa tête de poisson au supermarché. « Le directeur du supermarché m’a demandé de contacter le distribu­teur de poissons. Chose que j’ai faite, mais en vain ! ».  « Comment peut-on vendre des produits de consommation comme telle ? La moindre des choses, c’est que le produit soit contrôlé avant sa mise en vente ! » 

Contacté par Le Defi Quotidien, le chargé de communication du supermarché a précisé qu’il était du devoir du directeur du supermarché de mettre le client en contact avec le distributeur.  « Il est certain que ces poissons surgelés sont pêchés à l’hameçon, avant d’être découpés et mis en bar­quettes. Nous nous occupons uniquement de la vente du produit », précise-t-il.  « Trouver un hameçon dans un poisson, c’est quelque peu inexplicable, mais ce sont tout de même des choses qui arrivent. En tant que responsable du supermarché, j’ai proposé une autre barquette au client, mais ce dernier a refusé notre offre…», a-t-il conclu.

Last modified on Monday, 13 February 2012 12:13
Fernando Thomas

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Xplik ou Cas Popular Articles