18 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 21 February 2012 12:00

À Solferino, Vacoas – Des chiens ‘livrés à eux-mêmes’ Featured

Rate this item
(1 Vote)
Les résidents de l’endroit en ont ras-le-bol. Ils affirment que depuis la semaine dernière, une dizaine de chiens sont livrés à eux-mêmes (‘abandonnés’) par leur propriétaire, dans une maison de Solférino, Vacoas. Ils crient à la négligence du maître et affirment avoir rapporté le cas à la société protectrice des animaux MSPCA et à l’Ong PAWS.
Au nombre de dix, ces quadrupèdes sont devenus le ‘talk of the town’ du moment pour les habitants de cette région de Vacoas. « La semaine précédant le cyclone, des habitants nous ont rapporté qu’il y avait quatre chiens enchaînés sur le toit d’une maison. Sans eau ni nourriture, ces bêtes donnaient l’im­pression d’être livrés à elles-mêmes », relate la chargée de communication de PAWS. « Lorsque les officiers de la Mauritius Society for the Prevention of Cruelty against Animals ont fait une descente sur les lieux, ils ont constaté qu’en sus des chiens sur le toit, il y avait une chienne avec cinq chiots à l’intérieur de la maison », a-t-elle ajouté.

Les portes étant fermées à double tour, il était difficile, voir illégale, pour les gens de PAWS de porter secours à ces chiens. Comment faire pour aider ces bêtes délaissées ?

Contacté, le chargé de communication de la MSPCA affirme que deux descentes des lieux ont eu lieu durant la semaine écoulée. « Il est difficile pour nos préposés d’entrer dans la maison. Nous avons demandé aux voisins les coordonnées du propriétaire. Ce dernier nous a affirmé que les chiens étaient nourris « deux ou trois fois la semaine ». Les voisins se livrent à toutes sortes de palabres. Croyez-vous que ces chiots seraient encore en vie s’ils n’étaient pas nourris dans la semaine ?» a-t-il fait ressortir. « En tant qu’institution responsable, nous avons conscience que cette situation relève de notre ressort. Au lieu de nous renvoyer l’ascenseur, pourquoi la PAWS ne nous donnerait-il pas un coup de main dans ce cas ?», a-t-il demandé.

« Nous n’avons pas la même autorité que la MSPCA pour prendre en charge ce genre d’affaires », se défend la chargée de communication de PAWS.

Le Défi Quotidien n’a pas été en mesure de se mettre en contact avec le propriétaire de la maison.



Fernando Thomas

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+