22 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Il allègue avoir été injustement licencié après plus de trois ans et quatre mois passés dans une bijouterie. La direction évoque des « absences répétées ». Le cas a été référé à la Cour industrielle. Entre-temps, le licencié se retrouve sans emploi avec une famille à nourrir.
Published in Xplik ou Cas
Il était Operational Room Controller, à l’essai (‘probation’) pendant trois mois. Ne voyant pas la concrétisation de son contrat d’embauche, il soutient que son employeur « l’a mis à la porte quelques jours après le terme de ses trois mois de ‘probation’ ». Il réclame des explications.
Published in Xplik ou Cas
Un maçon réclame Rs 98 716,30 à son ex-employeur. Somme qui représenterait dix-neuf jours de travail. Mais l’entrepreneur qui a comparu en Cour industrielle affirme ne posséder aucun bien et ne pas pouvoir le payer.
Published in Xplik ou Cas
Il avait empoché sept roupies et cela lui a coûté ses 28 ans de carrière.
Published in Tribunaux
Depuis 2008, les dieux sont en sa faveur. Il obtient un emploi, intéressant, des promotions attrayantes, une vie paisible. Jusqu’au jour où tous ses rêves, tous ses beaux projets s’envolent en fumée, sans qu’il ne comprenne où il a fauté.
Published in Xplik ou Cas
La sanction a été rapide et directe. Ne digérant pas certains propos tenus par l’animateur Nitin Chinien, lors de l’émission Buz ar nu ban ziles, dimanche dernier, la direction de la Mauritius Broadcasting Corpo­ration a décidé de se passer, avec effet immédiat, des services de l’animateur. La direction estime que Nitin Chinien aurait « porté des attaques professionnelles gratuites et inadmissibles contre ses collègues animateurs de la radio, et aurait fait des allégations très graves,  sans preuves, de corrup­tion, jetant ainsi le discrédit sur le personnel de la MBC Radio. » D’où la décision, après avoir écouté l’enregistrement de l’émission, de le licencier.
Published in Actualités
Licencié mercredi 23 novembre pour mauvaise conduite, Mohamed Rosun, un receveur de bus, crie au complot. Pour lui, les fautes que la direction de la compagnie United Bus Service (UBS) lui reproche, ne sont que des mensonges pour le faire déguerpir.
Published in Xplik ou Cas

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+