29 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sabine Lourde

Sabine Lourde

De retour au pays, Velle Pillay Callemalay, connaît toujours le même problème. Ses fenêtres et portes en PVC refusent de s’ouvrir. Même après l’application du spray WD-40, le mécanisme reste bloqué. Le client de 59 ans est remonté contre le fournisseur, Abra Marketing & Co. Ltd.
Un espace vert laissé à l’abandon à l’angle de l’avenue Arianne et l’avenue Merle, à Petit-Verger, Pointe-aux-Sables, réclame un bon coup de tondeuse. « Chaque année, indiquent les habitants, c’est la même galère : il faut se plaindre à plusieurs reprises auprès de la mairie de Port-Louis, pour que le terrain soit nettoyé ».
Ils se sont pliés aux règles. Mevin et sa femme, des habitants de Réduit, patientent tranquille­ment dans la longue file d’attente à Cassis. Ils attendent que la caissière de la National Transport Authority (NTA) reprenne son travail après sa pause-déjeuner.
Grièvement blessé au pied en descendant d’un manguier, Vikash Kauleechurn, plus connu sous le nom de Gawtum, 34 ans, n’a pu être sauvé. Sa famille déplore le retard du samu de l’hôpital de Mahébourg.
Les éleveurs de porcs sont en colère. Passionnés et désespérés, les éleveurs de St-Martin relatent les difficultés auxquelles fait face la filière. Un véritable parcours de combattant à mener au quotidien.
Difficile pour les travailleurs agaléens de travailler en toute sécurité au bois de manioc de Monnier Frère, sur l’île d’Agaléga. Les insectes pullulent : piqûres, enflures, démangeaisons et douleurs sont devenues leur quotidien.
Elle n’a pas eu le temps de profiter de son téléphone neuf. Voilà qu’elle doit le considérer comme inutilisable. Cassandre Fourmacou, 19 ans, relate avoir fait l’acquisition d’un portable le 6 octobre 2013. Elle bénéficiait théoriquement d’un an de garantie sur l’appareil.
Il est malade depuis quatre mois. Viswen est dépité par l’attitude des employés de la Santé à son égard. Cet habitant de Plaisance, Rose-Hill, de 36 ans, se dit victime de « discrimination » dans l’accès aux soins.
Les odeurs provenant de l’élevage de la rue Azor, morcellement Tara, Terre-Rouge, est une nuisance constante pour la famille Noorooya, depuis mars dernier. Le vent a tendance à dispenser les particules de poussière et les émanations de cette aviculture. Ce qui contraint cette famille à garder les volets clos malgré la chaleur.
Une odeur de « matières fécales» émanerait de l’eau qui coule des robinets. Un inconvénient majeur qui a été rapporté à la Central Water Authority (CWA) par les habitants de Port-Louis, lundi dernier. Cette émanation nauséabonde donnerait envie de vomir. Certains habitants disent même avoir été malades après avoir consommé cette eau.
Page 1 of 65

Xplik ou Cas Popular Articles