02 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Emma Chelumbrum

Emma Chelumbrum

Deux automobilistes qui soutiennent avoir roulé à vitesse autorisée sur la route ont été flashés par des Speed Cameras. L’un à  Coromandel et l’autre à Quatre-Bornes. Ils soupçonnent un dysfonctionnement de l’appareil et redoutent une pénalisation ‘injuste’. Les autorités policières se défendent et évoquent la calibration des radars par les experts sud-africains...
Une vive tension a éclaté entre deux voisins habitant Belvédère Lane, à Beau Bassin. Yugesh Seengar a consigné une déposition au poste de police de Coromandel jeudi. Il accuse l’un de ses voisins de pratiquer un élevage illégal de chiens. Alertée de ce fait, la Mauritius Society for the Animal Welfare prévoit une descente sur les lieux…
Les habitants de la région avaient mené campagne contre ces activités industrielles, l’accusant de pollution sonore, entre autres inconvénients. Aujourd’hui, Les Gaz Industriels doit répondre de ses manquements devant la justice.
Les personnes placées sous traitement de méthadone donnent du fil à retordre aux autorités. Au dispensaire de Ste-Croix, les toilettes se retrouvent bouchées par des seringues, du coton et divers flacons. Le ministère de la Santé a dû faire appel à un entrepreneur pour nettoyer la canalisation obstruée.
En 2013, un habitant de Rivière-du-Rempart vend sa moto à un habitant de l’endroit. Un an après cette vente, le transfert de propriété n’a toujours pas été effectué auprès des autorités concernées. Aujourd’hui, le vendeur doit payer une
contravention qu’il n’a pas commise…
Depuis samedi dernier, Neetoo Industries Ltd a fait placarder une enseigne au Sungeelee Lane à Coromandel. Cela pour informer le voisinage qu’elle a l’intention d’opérer un dortoir pour le bénéfice de ses ouvriers expatriés dans un bâtiment de deux étages. Une décision qui fait sourciller les habitants de l’endroit. Ils protestent auprès de la mairie.
C’est la « galère » et la « frustration » qu’éprouvent une mère souffrante et son fils de 37 ans. Cette famille avait fait une application pour un terrain à bail dans le Ward 4 en 1975, mais ce n’est qu’en 2011 que le ministère du Logement et des Terres a répondu à sa requête. Toutefois, ayant déjà réglé le montant réclamé pour le bail, elle n’a toujours pas reçu de contrat. Entre-temps, une autre famille squatte le terrain.
Une collégienne accuse le fils d’un opérateur individuel d’avoir commis des gestes obscènes sur sa personne. Cet incident s’est déroulé dans la matinée du 3 août aux abords d’un autobus. Ce que dément le jeune homme. Il évoque des messages envoyés par la jeune fille sur son téléphone portable. La police de Rose-Belle enquête…
Touché par les inondations du 13 février 2013, le magasin Roshni Collection peine à survivre. Shabina Hurhundee a déjà entrepris des démarches auprès du Prime Minister’s National Relief Fund pour bénéficier d’une allocation. Elle attend toujours une aide. Cette habitante de Cottage était sur l’antenne d’Xplik ou K, mercredi.
Cet artiste graveur a introduit un nouveau style de tableau à Maurice : la pyrogravure sur verre. Il accuse un officier de la National Art Gallery d’avoir fait une copie de ses travaux sur son ordinateur.
Page 1 of 71

Xplik ou Cas Popular Articles

Google+