24 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Kervin Victor

Kervin Victor

Wednesday, 23 April 2014 14:00

Indice boursier : Le Semdex perd 0,5 %

L’indice Semdex a perdu 0,5 % à la clôture vendredi dernier, chutant à 2 084,57 points. Les investisseurs étrangers ont acheté des titres pour un montant de Rs 71 millions pour des ventes de Rs 75,5 millions.
Environ un tiers des 1 200 arpents, promis par les producteurs sucriers pour la sécurité alimentaire du pays, a été attribués aux éleveurs et planteurs du pays. Mais l’allocation des terres ne rime pas toujours avec la concrétisation des projets par les détenteurs. La production alimentaire a même chuté en 2013.
La mauvaise image que traîne le centre financier mauricien est tenace. Les tergiversations dans les négociations du traité fiscal indo-mauricien, n’arrangent guère les choses. Mais pourtant, la juridiction mauricienne reste solide et fait front aux critiques émanant d’ActionAid ou de la presse indienne.
Le sujet divise. D’un côté se trouvent des observateurs qui sont sceptiques quant au succès des projets immobiliers à Maurice et parlent de saturation de marché. De l’autre, on retrouve les optimistes qui croyent dur comme fer que l’immobilier mauricien a un bel avenir.
Le gouvernement s’est fixé comme objectif, de transformer Maurice en un pays à haut revenu dans un futur pas trop lointain. Une transformation qui passe par une croissance économique élevée et soutenue.
Pour les trois premiers mois de l’année 2014, l’indice Semdex a perdu 0,2 %, comparativement à la même période l’an dernier.
Le centre financier mauricien est une fois de plus cité dans une affaire de « round-tripping » en Inde. Le Securities and Exchange Board of India (SEBI) enquête actuellement sur une liste de cinq entreprises qui auraient utilisé Maurice à mauvais escient.
Le Mauritius Africa Business Club vient d’organiser un atelier de travail sur l’inves­tissement mauricien en Afrique.
Que se passerait-il si le centre financier mauricien, malgré ses paramètres de sécurité fiscale, n’arrive plus à convaincre les investisseurs ?
À combien s’élève le déficit budgétaire de Maurice ? Alors que le ministre des Finances avait annoncé, lors de la présentation budgétaire 2014, que le taux pour 2013 était de 3,7 %, Ki Cheong Li Kwong Wing, responsable du dossier économique du MMM, est d’avis que ce taux n’est qu’une sous-enchère.
Page 1 of 102

Le Defi Quotidien Popular Articles

Google+