31 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Kervin Victor

Kervin Victor

Le cabinet Bradley Hackford vient de publier son classement 2014 des principaux pays dans lesquels il est intéressant d’établir sa résidence physique et fiscale. Ces pays appliquent un taux d’imposition neutre ou faible sur les personnes physiques. Maurice se classe à la sixième place dans ce classement.
La semaine boursière s’est clôturée vendredi 25 juillet 2014, à la hausse. L’indice Semdex a gagné 0,6 %, pour atteindre 2, 090.82 points. C’est le titre du segment immobilier, Le Meritt, qui s’est fait remarquer au cours de la semaine écoulée. Mais pas pour de bonnes raisons !
De juin 2013 à juin 2014, la Banque de Maurice (BoM) a acheté des devises étrangères (dollars et euros) d’un montant de Rs 35,6 milliards. Une opération permettant d’atteindre un taux de couverture des importations à 6 mois.
La nervosité est omniprésente chez les investisseurs indiens, qui utilisent Maurice comme plate-forme d’investissement pour investir en Inde. L’épée de Damoclès, qu’est le General Anti-Avoidance Rules (GAAR), reste suspendue sur leur tête, et ce, depuis 2012. Cet environnement d’incertitudes continue d’affecter le centre financier mauricien.
Nous avons dû attendre deux ans pour voir un consensus au sein du Monetary Policy Committee (MPC). Après trois rounds, tous les membres ont voté en faveur du maintien du taux directeur. Mais il devrait bientôt être rehaussé, apprend-t-on.
Les obligations de l’État continuent d’attirer les investissements. Vendredi dernier, la Banque de Maurice avait émis des Treasury Bills, dont la maturité est de 182 jours, pour un montant d­­e Rs 500 millions. Et ils se sont, une fois de plus, bousculés pour souscrire à ces obligations.
La direction de la Stock Exchange of Mauritius (SEM) a décidé de suspendre le titre immobilier Le Meritt Holdings sur le marché officiel.
Maurice semble avoir mis la charrue avant les bœufs ! Après que le rapport MCB Focus ait souligné que Maurice n’atteindra pas l’objectif de devenir un pays à haut revenu en 2020, voilà que le Fonds monétaire international (FMI) vient, lui aussi, affirmer que le pays ne sera pas au rendez-vous. Dans le meilleur des cas, Maurice réaliserait son ambition en 2028, selon le FMI, soit trois ans de plus que les projections de la MCB.
Pour les 18 mois de son année financière 2013, la State Bank of Mauritius (SBM) a enregistré une hausse de 12 % de ses avances brutes (crédit), pour atteindre Rs 71,1 milliards à la fin du mois de décembre 2013 (12 mois se terminant au 30 juin 2012: Rs 63,5 Md).
La semaine boursière écoulée a été plus ou moins tranquille, avec l’indice Semdex faisant une maigre progression de 0,1 %, pour terminer la semaine à 2 078,19 points. Le baromètre du marché boursier officiel est en décroissance de 0,8 % depuis le début de l’année.
Page 1 of 112

Le Defi Quotidien Popular Articles

Google+