Déjà inculpé de délit de drogue : le policier Gary G. accusé d’avoir violé sa femme

Par Ellvina Nallan O commentaire
Le poste de police de Goodlands.

Il avait été interdit de ses fonctions pour une affaire de drogue. Cette fois, le policier Gary G. a été arrêté lundi par la police de Goodlands, après que sa compagne l’a accusé de viol.

« J’ai crié et appelé au secours, mais personne n’est venu », explique Christelle (prénom fictif), 21 ans, habitant le Nord. Elle a porté plainte dimanche au poste de police de Goodlands, alléguant avoir été victime d’un viol commis par son époux, Gary (31 ans). Dans sa plainte, elle raconte que dimanche, vers 18 heures, elle s’est rendue au domicile de sa cousine où se trouvait Gary. Après avoir conversé avec son mari, ce dernier l’aurait violée. Selon la jeune femme, elle a pu prendre la fuite. Elle a été déjà examinée par un médecin de la police.

Des policiers ont procédé à l’arrestation de Gary G. lundi matin. Interrogé, il a nié en bloc l’allégation faite contre lui. « Je n’ai jamais violé Christelle. Elle était consentante », a-t-il déclaré aux hommes du surintendant de police (SP) Musafeer. Après son interrogatoire, il a comparu devant le tribunal de Pamplemousses et une charge provisoire de viol a été retenue contre lui. Il a fourni une caution de Rs 15 000 pour sa remise en liberté conditionnelle.

L’enquête a été menée par le sergent Beebeejaun et l’inspecteur Persand sous la supervision de l’assistant surintendant de police (ASP) Poinoosamy.

Des démêlés avec la justice

Gary G a déjà eu des démêlés avec la justice en 2016. Le constable a été remis en liberté conditionnelle le jeudi 29 décembre 2016 après deux mois passés en détention préventive. Il avait été arrêté par des éléments de la brigade antidrogue à la suite de la saisie de Rs 35 millions d’héroïne sur le policier Arvind Hurreechurn. Ce dernier avait été arrêté après que de la drogue avait été retrouvée chez lui, mais il s’était pendu par la suite alors qu’il se trouvait dans une cellule. Après ses aveux, le policier Gary avait été placé en état d’arrestation. Il répond d’une accusation provisoire de « aiding and abetting the author of a crime ».

50 ans de l’Indépendance

50 ans de l’Indépendance