17 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Radha Rengasamy-Jean Louis

Radha Rengasamy-Jean Louis

L’ancien responsable de la School of Nursing, à Candos, vient d’adresser une lettre ouverte au Premier ministre et au leader de l’Opposition. Il remet en question les compétences de l’officier en charge du dossier 'formation' en Nursing, au Mauritius Institute of Health (MIH). Il s’estime plus éligible à occuper ce poste. Le directeur de ce centre s’en défend.
Il dirige lui-même un laboratoire médical, toutefois, il part en croisade contre certains de ses concurrents. Ibrahim Sheik-Yousouf ne pratique pas la langue de bois lorsqu’il commente « les pratiques peu éthiques » en cours dans ce milieu.
Cela fait environ deux mois que plusieurs départements de l’hôpital J. Nehru ont été équipés de stérilisateurs. Mais ceux-ci n’ont toujours pas été utilisés. Le personnel infirmier s’interroge sur leur utilité.
Le Dr Seekumar Ramdoyal, ancien directeur de l’hôpital de Rose-Belle, a soumis dimanche 6 avril sa démission au ministère de la Santé. Selon son entourage, ce serait la pression due à l'affaire D.Y Patil qui aurait poussé le Dr Ramdoyal à prendre cette décision. Soulignons que cette même affaire serait responsable de sa récente mutation à l’hôpital de Flacq lors d’un exercice de nominations.
Les nominations dans les ministères ont toujours fait des mécontents. Il y a toujours des fonctionnaires qui estiment avoir été laissés sur la touche. C’est le cas actuellement au ministère de la Santé.
Médecins et pharmaciens s’accordent à dire que l’on note actuellement une hausse des cas de fièvre. Ils attribuent cela au changement de saison. Cependant, il n’y aurait rien d’alarmant.
Saturday, 29 March 2014 10:06

Dengue – Mieux connaître cette infection

Certaines régions de l’île sont touchées actuellement par plusieurs cas de dengue. Toutes les mesures sont prises pour tenter de contenir cette infection transmise par les moustiques.
En tant que professionnels, les spécialistes de l’État ont droit à la pratique privée. Mais, est-ce cela se fait, des fois, au détriment des patients du service hospitalier ?
« Nous ne pouvons exempter certains  aspirants dentistes de cet examen au détriment des autres. Tous doivent être logés à la même enseigne ». C’est en ces termes que réagit le président du Dental Council, le Dr Joy Mandhub, suite au refus catégorique de trois aspirants dentistes de prendre part à l’examen post-internat. Ces derniers s’estiment lésés parce que contrairement aux aspirants médecins, ils n’ont pas été exemptés de cet examen.
Deux infirmiers et un aide-soignant de l’hôpital Victoria, Candos, ont été agressés par un patient dans la soirée de dimanche. Ce dernier n’aurait pas apprécié le fait d’être transféré à deux reprises dans des salles, faute de place. Le fait que cet usager de drogue était en manque a corsé davantage la situation.
Page 1 of 54

Cover Story Popular Articles

Google+