31 August 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin

Sunday, 07 June 2015 10:30

Her Excellency Featured

Written by
Ameenah Gurib-Fakim est officiellement le 6e chef de l’État mauricien et la première femme à occuper cette fonction. Elle a prêté serment vendredi à la State House devant le chef juge Keshoe Parsad Matadeen. Clichés.
Il est du devoir des électeurs travaillistes de voter pour les candidats mauves lors du scrutin du 14 juin. C’est ce qu’a déclaré Paul Bérenger en conférence de presse samedi, en réponse à une question de Le Dimanche/L’Hebdo.
Rahed Ellahee ne cache pas sa joie. Ce laboureur habitant Midlands, qui vivait dans des conditions précaires, est devenu depuis samedi propriétaire d’une maison. Il doit son salut à plusieurs institutions religieuses, à la NHDC et au ministère du Logement.
Papa poule ? Et alors ! À 32 berges, ce papa gâteau chérit ses quatre petites marmottes. S’il est maçon hors de la maison, au retour, il est nounou, il fait la cuisine, la lessive et le repassage. Et en l’absence d’une mère, il est aussi le confident. Histoire d’un papa pas comme les autres.
Même s’il dit être « pleinement » favorable à la nomination d’Ameenah Gurib-Fakim à la présidence de la République, Paul Bérenger soutient que cette démarche est « clairement électoraliste » de la part du gouvernement. Il affirme que la démission de Kailash Purryag « laisse planer des doutes ». 
Situation cocasse à Quatre-Bornes. L’actuel maire, un élu travailliste, roule pour le MSM et sera candidat de l’Alliance Lepep aux prochaines municipales. Guy Troylukho s’explique. 
S’il y a une chose qui donne la chair de poule aux principaux partis qui se présentent aux municipales du 14 juin dans la capitale, c’est bien l’abstention. 
À Curepipe, pour le Nomination Day, les mauves ont fait preuve de réserve dans les cinq arrondissements. L’Alliance Lepep, en revanche, a choisi d’en mettre plein la vue.
La ville de Quatre-Bornes n’a pas particulièrement vibré au rythme des municipales lors du Nomination Day. L’exercice s’est déroulé dans l’indifférence quasi totale des habitants. Les politiques, eux, ont tant bien que mal tenté d’animer la journée… dans un esprit de fair play.
La grisaille était au rendez-vous dans les villes jumelles. Tantôt des gouttelettes de pluie, tantôt une petite percée du soleil. Mais les caprices de Dame Nature n’ont pas empêché les 75 candidats à faire le déplacement dans les Nomination Centres des six Wards de Vacoas/Phoenix. L’ambiance y était cordiale et bon enfant.
Ce sont deux blocs aux styles très contrastés qui ont démarré leur campagne samedi dans les villes sœurs. L’alliance au pouvoir a mis les moyens et a assuré l’ambiance, alors que le MMM, discipliné, a laissé les artifices au placard.
Ils n’ont pas fait de cadeaux à Paul Bérenger. Ce dernier a été la cible de tous ceux qui ont pris la parole dans la salle des fêtes de Belle-Rose, samedi, où l’Alliance Lepep lançait sa campagne. La PPS Sandhya Boygah et les ministres Roopun, Bhadain, Pravind Jugnauth, Collendavelloo et Duval s’en sont donné à cœur joie.
Podcasts