25 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like

Voilà que l’histoire se répète. En 1976, sir Seewoosagur Ramgoolam, qui était à la tête du pays, avait au Parlement une majorité d’un député. Aujourd’hui, son fils se retrouve dans une situation similaire.
Pour Hemant Bangaleea, tout est en règle. Le milliard de roupies qui sera transféré d’une banque de la Suisse à une autre à Shanghai n’a rien de suspicieux. L’homme d’affaires mauricien, en liberté conditionnelle, compte s’acheter cinq appartements de luxe dans le Nord de l’île avec cet argent. Les papiers notariés pour le transfert ont déjà été faits.
L’église catholique a été au centre d’une polémique, en fin de semaine, un peu à son insu, si l’on en croit les explications fournies par le principal concerné.
C’est une première à Maurice : une firme qui propose gratuitement aux gens un deuxième avis sur leur état de santé et qui, une fois le diagnostic établi, leur permet d’avoir accès à des soins sophistiqués dans l’un des hôpitaux Apollo en Inde. De plus, la firme prend en charge tous les arrangements pour le voyage du patient, s’il fait appel à Medsol.
Friday, 20 June 2014 13:13

Ambrose Street Syndrome Featured

Written by
Les Mauriciens sont gâtés, ces jours-ci. À part la fête de la Coupe du Monde, ils ont la possibilité de suivre un feuilleton politique qui, à l’instar des séries « curry brûlé », n’est pas prêt de prendre fin.
Même s’il est connu que Paul Bérenger et elle sont comme chien et chat, Nita Deerpalsing dit refuser de ramener tout débat politique au niveau de la personne.
Il est d’avis que la population en a ras-le-bol des alliances et mésalliances. Dan Maraye souhaite une lutte à trois aux prochaines législatives.
Les « zigzags » de Navin Ramgoolam ont « profondément irrité » Paul Bérenger. À l’issue d’une réunion du bureau politique et du comité central des mauves samedi, le leader du parti a annoncé une rupture « pour de bon » avec le PTr. Paul Bérenger indique que le MMM ira seul aux élections. Par rapport au MSM, il a souligné que le remake « n’est pas d’actualité ».
Ivan Collendavelloo a lancé samedi son nouveau parti politique, le Muvman Liberater, qui se veut une alternative au MMM et au PTr. Il a révélé, à cette occasion, que depuis janvier, un accord entre les deux partis avait été trouvé, d’où sa démission des mauves. Il annonce aussi qu’il compte œuvrer pour une plate-forme commune avec le MSM et le PMSD.
« Si Navin Ramgoolam et Paul Bérenger se marient, leur mariage sera contre nature. Le chat finira par manger le rat. » Tels sont les propos tenus par Pravind Jugnauth lors d’une conférence de presse  samedi. Le leader du MSM se dit convaincu que «  le mariage PTr-MMM peut se concrétiser, mais qu’il finira par disparaître » tout en ajoutant que le pays n’a « d’autres alternatives que le MSM ».
Friday, 13 June 2014 12:06

Pas si vite ! Featured

Written by
Il n’y a plus de paravent, mais le théâtre politique sur fond de bras de fer, voire de chantage, continue. Ramgoolam et Bérenger ne se cachent plus pour parler de leur projet d’alliance. Elle est « off », selon le leader mauve. Du moins pour l’instant, car le désir d’aller ensemble aux prochaines législatives est toujours présent. Il est palpable ! Qui serait étonné si, dans quelques jours, l’alliance redevenait « on » ? D’autant qu’à les écouter, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger sont d’accord sur les grandes lignes d’un programme commun, mais pas tout à fait ou alors pas encore sur l’un de ses aspects fondamentaux : « le partage du pouvoir ».
Incroyable mais vrai. Samedi à la mi-journée, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger donnaient l’impression que l’alliance PTr-MMM était sur le point d’être finalisée. Et, dans l’après-midi, Paul Bérenger annonçait que cette même alliance est « off ». Qu’a-t-il bien pu se passer entre-temps ?

Actualités Popular Articles

Google+