18 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 17 February 2013 08:00

À partir de lundi dans les écoles ZEP – Pain, beurre et fromage remplacent les repas chauds Featured

Rate this item
(0 votes)
Une décision prise suite à  l’intoxication alimentaire de  112 enfants de l’école Bambous A. Une décision prise suite à l’intoxication alimentaire de 112 enfants de l’école Bambous A.
Plus de repas chaud dans les écoles Zone d’éducation prioritaire (ZEP). Ainsi en a décidé le ministère de l’Education samedi. Cette mesure prend effet immédiatement. Lundi, les élèves des 30 écoles ZEP auront du pain, du beurre et du fromage comme repas, accompagné d’une bouteille d’eau et d’un fruit.
Cette décision découle du cas d’intoxication alimentaire à l’école de Bambous A, où 112 élèves sont tombés malades après le déjeuner. Dans un premier temps, le ministère a dressé une liste de 46 consignes que les traiteurs doivent respecter. Depuis, les officiers de l’inspectorat sanitaire du ministère de la Santé ont visité les locaux des traiteurs pour prélever des échantillons des aliments préparés à des fins d’analyse.

Mais les résultats des analyses ont révélé la présence de la bactérie E.coli en quantité dépassant les normes acceptables dans certains échantillons, prélevés après les récentes pluies, provenant dans certaines régions. Samedi, le Supplementary School Feeding Monitoring Committee, présidé par le ministre de l’Éducation, s’est rencontré  pour passer la situation en revue. C’est là que la décision a été prise de suspendre avec effet immédiat la distribution des repas chauds dans toutes les écoles ZEP.

Entre-temps, les dispositions seront prises pour servir un repas alternatif (pain-beurre-fromage, fruit et eau) aux élèves à partir de lundi. Et ce, jusqu'à nouvel ordre. Si le programme est relancé, il sera dorénavant exigé de tout fournisseur de respecter les conditions suivantes : une certification HACCP, une conformité stricte aux normes sanitaires, le transport et le service des repas et un service limité à un maximum de 300 repas par jour. Un autre communiqué sera émis ultérieurement.

Cette décision n’enchante pas les traiteurs. « Ce n’est que samedi matin que j’ai été informé. Mais j’avais acheté les provisions pour préparer 300 repas chauds. Le riz, les légumes… Que vais-je en faire ? » se demande l’un d’eux. Un autre explique que, suite à ce contrat, il a réaménagé ses locaux et acheté un autre van pour la livraison. « C’est injuste », dit-il.  À cela, Jayen Teeroovengadum, responsable de communication au ministère de l’Education, réplique que la santé des enfants passe avant toute autre considération.



Last modified on Sunday, 17 February 2013 08:56
Premita Leelachand

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Actualités Popular Articles

Google+