01 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 13 January 2013 10:18

Criminalité – La police perd le Nord Featured

Rate this item
(6 votes)
Vols avec violence sur la voie publique et braquages contre des stations-service et autres commerces, la transition de 2012 à 2013 a été marquée par une recrudescence de la grande délinquance dans le nord de l’île. Même les forces de l’ordre parlent d’une « pression difficile à gérer ».
« Il ne faut surtout pas penser que tout le monde qui vous entoure est innocent. » Propos désabusés de l’ancien chef juge sir Victor Glover, qui a témoigné d’une scène traumatisante samedi dernier. Son épouse et lui marchaient le long de la route côtière à Trou-aux-Biches, a été victime d’un cas de vol avec violence.

Une dizaine de vols avec violence contre des individus et de braquages de stations-service et d’autres commerces ont été enregistrés ces dernières semaines. Sévissant à une fréquence régulière, deux hommes circulant à moto étaient soupçonnés d’être derrière ces hold-ups. La police avait du pain sur la planche en vue de les mettre hors d’état de nuire. « Je sentais une énorme pression sur moi et elle ne faisait que s’accroître », concède l’assistant commissaire de police Parmessur Chummun, Divisional Commander de la Northern Division.

Entre-temps, les braquages contre les stations-service se succédaient, mettant en péril la vie des pompistes. « Je craignais pour la sécurité de mes employés plus que pour la mienne. C’est pour cela que je n’ai pas résisté quand ils nous ont braqués », lâche Naraindra Kumar Rambrichh, gérant de la station-service Indian Oil de la route Saint-Joseph, Terre-Rouge. Lundi soir, les deux braqueurs à moto ont emporté Rs 131 000.

Les deux malfrats ont récidivé deux jours plus tard. Un libre-service à Mont-Choisy a été braqué, mercredi. Ils ont menacé le gérant à l’aide d’un couteau avant d’emporter Rs 5 000, représentant la recette du jour, et divers produits. Même si le butin est maigre, la victime est bouleversée, comme nous le confie sa mère : « Il est toujours traumatisé par ce braquage. Cela ne fait qu’un mois que nous avons lancé ce commerce. »

Entre-temps, la police était en alerte maximale. Les braqueurs sillonnaient la région de Goodlands, vendredi après-midi, quand ils ont été repérés par un élément de la Field Intelligence Unit, qui s’est lancé à leurs trousses. Conséquence : le constable Gungadin a été poignardé. Tout de même, une importante opération policière, avec l’appui de l’Helicopter Squadron, a pu mettre la main sur l’un des malfrats. Il s’agit de Gino Bageenath, domicilié à cité Saint-Louis, Pailles. Son complice présumé est recherché activement. Le suspect est passé aux aveux pour une dizaine de vols avec violence dans le Nord, à Port-Louis et dans les Plaines-Wilhems.

Le gang des stations-service
Rs 131 000 à Terre-Rouge. De tous leurs coups, c’est la plus grosse somme emportée par les braqueurs. Lundi soir, deux hommes armés et circulant à moto, ont visité la station-service Indian Oil à Saint-Joseph, Terre-Rouge. Sans se faire remarquer, les malfrats ont accosté le gérant et lui ont montré un sabre. Ils l’ont contraint de leur remettre de l’argent.

« Les pompistes regardaient ailleurs et n’ont pas remarqué le sabre. J’ai eu peur pour mes employés plus que pour moi. Je n’ai opposé aucune résistance et je leur ai remis de l’argent en leur demandant de ne blesser personne. Ils ont vite fait de déguerpir », nous a déclaré le gérant de cette station-service. En décembre dernier, la station-service Engen de Grand-Baie La Croisette a reçu la visite de ce gang. Un pompiste de 17 ans a été menacé par deux motocyclistes armés, dont les visages étaient dissimulés par des casques intégraux.

Rs 10 800 ont été emportées. Autres stations-service victimes : Indian Oil sur l’autoroute du Nord à Riche-Terre, Total de Renaissance, Plaine-Verte, Engen de Bagatelle, Shell et Total à Rose-Hill, Indian Oil à Pailles et à Forest-Side, la boutique Mini Mart à Mont-Choisy, entre autres. Le butin total est estimé à plus de Rs 200 000. Gino Bageenath a donné les noms de ses deux complices. À samedi soir, ceux-ci étaient toujours recherchés.






Last modified on Sunday, 13 January 2013 10:25
Irfaad Olitte

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+