30 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Sunday, 20 January 2013 10:36

Stations-service – Braquages en direct Featured

Rate this item
(5 votes)
C’est à travers les enregistrements des caméras de surveillance que la police a pu retracer les braqueurs du Nord. Après chaque braquage, les enquêteurs passent des heures à les visionner afin de recueillir le maximum d’indices.
Indian Oil de Pailles : comme un gag
Après avoir braqué cette station-service dans la soirée du 16 décembre, Gino Bageenath a rejoint un homme de forte corpulence qui l’attendait à moto. Le braqueur avait un couteau à la main et un sac sur le dos. Petit contre-temps : la moto peine à démarrer.

Une scène étonnante : le passager se met à pousser la moto. Il faudra environ 16 secondes pour que le deux-roues ne démarre. Ce n’est qu’à la vingtième seconde sur la vidéo qu’on voit des pompistes se manifester. Impuissant, l’un d’eux lance un objet en direction de la moto, alors que deux autres essaient de pourchasser les braqueurs. En vain.
Rs 33 000 et un téléphone cellulaire ont été emportés ce soir-là.


Total de Rose-Hill : scène surréaliste
Les deux braqueurs arrivent à la station-service. À la pompe, la note est réglée. Les malfrats n’enlèvent pas leurs casques intégraux. Le passager porte un sac à dos. Toujours en selle, Gino Bageenath inspecte les lieux. Le pompiste est à l’œuvre. Le pilote regarde en direction de la boutique, alors que le passager surveille les mouvements du pompiste.

Gino Bageenath s’éloigne de la moto, son sac toujours sur le dos, et se dirige vers la boutique, alors que son complice se met en face du pompiste. Celui-ci fait le plein. Par la suite, l’homme à moto gare son deux-roues devant la pompe. Entre-temps, Gino Bageenath pénètre la boutique. Il sort un couteau et le brandit en direction d’un pompiste. Sur la table se trouve un sac contenant de l’argent. Sans aucune difficulté, le braqueur le prend et sort de la boutique. Puis, les deux malfrats s’enfuient. Un pompiste tente de les maîtriser, sous le regard de son collègue. En vain. Butin : Rs 12 000.

Moto : la bête noire des pompistes
Les braqueurs circulent souvent à moto. Celle-ci n’a parfois pas de plaque d’immatriculation, ou elle arbore une fausse. Certains voleurs camouflent même quelques chiffres avec une bande adhésive avant de commettre leur forfait. Et c’est la peur au ventre que des pompistes exercent leur métier. En voyant une moto se pointer, ils doivent être vigilants.
« Quand il y a une moto avec deux personnes portant de casques intégraux, la probabilité qu’ils soient des braqueurs est de 30 %. Quand l’un d’eux descend de la moto, le risque devient 75 %. Si les deux mettent pieds à terre et que l’un d’eux porte un sac à dos, il y a 95 % de chances qu’ils soient des braqueurs, car ce sac peut contenir des armes tranchantes », nous explique un policier.

Négligence vs sécurité
Cette série de braquages démontre les failles concernant les précautions à prendre. La présence de liquidité sur les pompistes fait d’eux la proie facile des braqueurs. « Ils exposent trop souvent l’argent qu’ils ont sur eux », lâche un agent de la brigade criminelle (CID). Dans bon nombre de cas, de la négligence est relevée. Comme lors du braquage d’une station-service à Riche-Terre, où le pompiste avait Rs 131 000 sur lui .

« Parfois, les pompistes retirent une sacoche contenant des liasses de billets de banque au moment de rendre la monnaie au client », ajoute une autre source. Certaines stations-service ont mis en place un dispositif de sécurité, à l’instar d’Indian Oil de Calebasses, où le public n’a pas accès à l’intérieur de la boutique où se trouve la caisse. « Les pompistes gardent sur eux entre Rs 1 500  et Rs 2 000. Le soir, toute la recette est placée dans un coffre-fort et un vigile assure la sécurité », nous explique Vishal Panchkowry.

Table ronde
La situation est telle que la police a tenu une réunion avec les gérants de stations-service du Nord, vendredi. Elle était présidée par le surintendant de police Parmessur Chummun. L’objectif était de leur rappeler les risques qu’ils encourent et de leur demander de faire preuve de plus de vigilance.

Une arrestation, plusieurs cas résolus
Gino Bageenath, braqueur en série présumé de stations-service, a été arrêté la semaine dernière lors d’une opération dans le Nord. L’agent Gungadin, affecté à la Field Intelligence Unit, a été poignardé au bras, alors qu’il pourchassait Gino Bageenath et son complice, qui étaient à moto. Gino Bageenath, qui habite cité Saint-Louis à Pailles, est passé aux aveux pour une dizaine de braquages de stations-service. Le butin total avoisinerait les Rs 200 000.

Voir la vidéo : Stations-service – Braquages en direct


1 : L’arrivée de deux personnes à moto…

2 : L’un des deux individus se dirige vers la boutique.





3 & 4 : Le braqueur à l’aide d’un couteau menace un pompiste à l’intérieur de la boutique et prend un sac
contenant de l’argent sur la table.




5 & 6 : Le braqueur sort de la boutique pour rejoindre son complice qui l’attend à moto. Ils sont poursuivis par le pompiste, mais en vain.




Voir la vidéo : Stations-service – Braquages en direct




Last modified on Monday, 21 January 2013 14:55
Irfaad Olitte

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Faits Divers

Faits Divers Popular Articles

Google+