01 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 10 February 2013 10:58

Soupçonnée d’être possédée – L’enseignante saccage les locaux d’un opticien Featured

Rate this item
(2 votes)
C’est le ‘Talk of the Town’ depuis mardi. Il est 16 heures. Une enseignante, que nous prénommerons Sahiba, fait le tour des magasins. Elle aurait acheté des vêtements pour un montant total de Rs 15 000 dans un magasin. Selon le propriétaire, l’enseignante est une cliente régulière. Sahiba lui a remis une carte bancaire.
« Lorsque je lui ai demandé d’entrer son pin code, elle s’est mise à pleurer. Elle s’est ensuite jetée à terre », raconte Sharla (prénom fictif), une des vendeuses. Elle croit alors que Sahiba avait été victime d’un malaise. Elle se serait approchée d’elle pour prendre de ses nouvelles.

« Sorti la sinon mo pou batt twa », aurait lancé Sahiba à la vendeuse. Cela sur un ton « bizarre ». Sharla prend peur et recule.

« Li finn rass so lasen ek so bracelet linn zete. Line kumans fer dezord », poursuit Sharla. Sahiba aurait alors enlevé sa robe et aurait quitté le magasin. Elle portait un maillot de bain. Avant de quitter les lieux, elle s’est saisie d’un pashmina qu’elle a passé autour d’elle.

Elle se serait alors dirigée vers le magasin de sa tante. Une violente dispute aurait éclaté entre elles. Sahiba l’aurait rouée de coups. La tante, affolée, s’est ruée chez un opticien pour trouver refuge. « Une femme est entrée en larmes », raconte l’épouse de l’opticien. La tante de Sahiba lui aurait confié que sa vie était en danger.

« Quand je me suis retournée, j’ai vu l’autre dame (Sahiba, Ndlr) qui tenait une grosse pierre. Avant que je ne puisse faire quoi que ce soit, elle avait déjà lancé le projectile dans la vitrine. Mon époux, qui était avec un patient, intrigué par le bruit de vitres qui volaient en éclats, s’est rué pour voir ce qui se passait », dit-elle. Cette scène a attiré beaucoup de badauds.
L’opticien, quant à lui, tente de calmer Sahiba. Mais cette dernière l’aurait agressé avec un morceau de vitre. La police de Pope Hennessy a pu maîtriser Sahiba qui a été ensuite conduite à l’hôpital Brown-Séquard. L’opticien a, lui aussi, reçu, des soins médicaux.

« Nous avons pu sauver une personne en danger. Malgré les dégâts matériaux que notre consultation a subis, nous sommes satisfaits d’avoir pu aider cette femme », confie l’épouse de l’opticien.



Preity Ramessur

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+